Championne du monde en 2011, Aya Miyama a goûté l'amertume de la défaite dans la même compétition et face aux mêmes adversaires quatre ans plus tard : la finale Japon-États-Unis de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™. Quelques mois après, elle revient sur cinq temps forts de l'aventure canadienne.