Les organisatrices visent le titre

Finaliste du Tournoi Olympique de Football féminin, Atlanta 1996 et de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Etats-Unis 1999™, la RP Chine peut se targuer d'un passé pour le moins glorieux. Pour l'entretenir, l'équipe juniors représentera le pays et le continent à l'occasion du Tournoi de Football féminin des Jeux Olympiques de la Jeunesse, Nankin 2014.

En tant qu'organisatrice, la RP Chine est le premier pays qualifié pour l'épreuve pour sa première apparition dans cette compétition, qui aura lieu à l'automne prochain. Et les jeunes Roses d'acier ne visent rien d'autre que la médaille d'or lors de la deuxième édition de cet événement planétaire.

"Ces Jeux Olympiques de la Jeunesse ont un vrai sens", explique à FIFA.com Zheng Chaoyong, dirigeant de la fédération chinoise et membre du staff. "Ils offrent aux jeunes sportifs du monde entier une scène où ils peuvent apprendre les uns des autres, s'imprégner de l'esprit olympique et améliorer leur sens éthique en jouant au football. C'est également l'occasion, pour les pays participants, de dresser le bilan d'une classe d'âge donnée et de promouvoir le jeu parmi les jeunes filles. En dehors de tous ces aspects, cela reste une compétition que nous avons envie de gagner. Il n'y a pas de très gros écarts entre les équipes à cet âge, donc tout le monde part à peu près avec les mêmes chances, y compris nous-mêmes."

Une préparation excellente 
La RP Chine a déjà pu entamer sa préparation, et les divers stages organisés ces dernières années ont permis à la fédération de constituer un large vivier de talents. "Nous mettons en place deux stages par an lors desquels nous réunissons les meilleures équipes et joueuses de tout le pays", précise Zheng. "Ils ont lieu pendant les vacances d'été et d'hiver de telle sorte que les joueuses, qui sont toutes étudiantes, puissent se rendre disponibles. Chaque stage regroupe environ 22 équipes, ce qui nous permet de superviser tout le monde et de sélectionner la meilleure équipe."

Même si elles sont toutes amatrices, ces jeunes filles ont déjà derrière elles une certaine expérience accumulée lors de différentes compétitions de l'AFC. Elles ont notamment pris part en avril aux qualifications pour l'édition inaugurale des championnats féminins de l'AFC U-14, battant Chinese Taipei, les Mariannes du Nord et Guam avant de s'incliner 3:0 face aux futures vainqueurs du groupe, la République de Corée. Même si elles ont raté de peu la qualification, l'expérience s'est avérée très enrichissante.

Entraînées par Lu Yiliang, les Chinoises ont rebondi deux mois plus tard en remportant la zone est-asiatique du championnat régional féminin U-14. Après trois victoires en phase de groupes, notamment un 5:0 contre la République de Corée, elles ont éliminé le Japon en demi-finale au terme d'un match à suspense (4:2) et se sont débarrassées de la RDP Corée en finale aux tirs au but.

Les piliers
"Le plus important, ce n'est pas le résultat mais la confiance engrangée par nos joueuses",estime Zheng. "L'expérience accumulée à l'échelon internationale est toujours précieuse. Entre ces deux compétitions, nous avons réalisé une tournée britannique en mai. Nous y avons disputé une série de matches amicaux contre des équipes de Premiership et nous avons obtenu un nul 3:3 contre Arsenal."

Ces matches de préparation ont abouti à l'émergence de nombreux talents que l'on espère voir disputer Nankin 2014. L'attaquante Chen Xia a remporté le classement des buteuses (6 unités) de la compétition régionale tandis que sa partenaire de l'attaque, Jin Kun, a conquis les fans par sa technique et sa vitesse. C'est cependant la capitaine Zhao Yujie, véritable leader-née, qui a crevé l'écran.

"Nous sommes à un an du coup d'envoi, donc il peut encore se passer beaucoup de choses au sein du groupe", conclut Zheng. "C'est un peu tôt pour prédire qui sera encore présente dans la liste finale. Ces jeunes filles apprennent vite et elles peuvent encore faire énormément de progrès."