Pour la gloire et pour l'histoire
© Getty Images

Triomphe ou tragédie ? Plastique ou métal noble ? C'est lors de la dernière journée du Tournoi Olympique de Football Filles, Nankin 2014 que se jouera le sort des équipes encore en lice. On saura alors qui montera sur le podium et qui devra renoncer à rentrer à la maison une médaille autour du cou.

Le programme

Match pour la troisième place
Mexique - Slovaquie, Wutaishan Stadium, mardi 26 août, 18h00 (heure locale)
Après les bonnes prestations qu'ils ont livrées, le Mexique comme la Slovaquie mériteraient largement d'obtenir la médaille de bronze. En demi-finales, les deux équipes se sont courageusement battues face à leurs adversaires respectifs donnés favoris, le Venezuela et la RP Chine, et se sont toutes deux inclinées de justesse au terme de deux rencontres de haute lutte. Si elles décrochent la troisième place, les Slovaques, qui participent pour la première fois à la phase finale d'un tournoi féminin de la FIFA, écriront un nouveau chapitre de leur histoire. Pour le Mexique aussi, monter sur la troisième marche du podium représenterait un succès historique.

Finale
Venezuela - RP Chine, Wutaishan Stadium, mardi 26 août, 20h45 (heure locale)
Les Chinoises vont tout donner devant leur public pour essayer de couronner leur solide parcours par la médaille d'or. Les joueuses de Lu Yiliang se sont qualifiées pour les demi-finales en terminant en tête de leur groupe après deux victoires haut la main. Face à la Slovaquie, elles n'ont pas réussi à traduire leur supériorité en faisant trembler les filets et il a fallu recourir aux tirs au but. Contre le Venezuela, les Asiatiques devront mieux exploiter les occasions. Il leur faudra en outre être particulièrement vigilantes face à l'attaquante Deyna Castellanos, qui a déjà signé sept buts depuis le début de la compétition.

Les Sud-Américaines sont venues à Nankin avec dans leurs rangs six joueuses ayant pris part cette année à la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA au Costa Rica, où elles ont fini à la quatrième place. Une victoire en finale du Tournoi de Football des J.O. de la Jeunesse ferait définitivement de ce groupe entraîné par Kenneth Zseremeta une génération dorée. Le Venezuela affiche non seulement l'une des meilleures attaques du tournoi, mais il a en outre fait preuve en demi-finale de sang-froid et de volonté en s'imposant aux tirs au but contre le Mexique à l'issue d'un duel serré. L'équipe devra toutefois se passer en finale de sa défenseuse Nikol Gonzalez, suspendue.

La stat
4
 - Le chiffre 4 est considéré en Chine comme portant malheur. En football féminin, cette croyance est renforcée par le fait qu'avant Nankin, à quatre reprises, une sélection chinoise a atteint la finale d'une compétition féminine de la FIFA (Coupe du Monde Féminine de la FIFA 1999™, Tournoi Olympique de Football Féminin 1996, Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2004 et 2006) sans jamais réussir à triompher. Les Asiatiques espèrent naturellement que le cinquième essai sera le bon.

La joueuse à suivre
Zhang Jiayun (CHN)
L'arrière gauche chinoise sera particulièrement sollicitée au cours de la finale, à la fois pour neutraliser les attaquantes vénézuéliennes avec ses collègues de la défense et pour lancer les offensives de son équipe par les ailes. La rapide Zhang Jiayun a rempli ce rôle avec brio lors du match contre la Namibie. Elle n'a cessé de pousser ses coéquipières vers l'avant et a elle-même signé deux buts.

Le saviez-vous ?
C'est la 13ème fois que le Mexique dispute un tournoi féminin de la FIFA. Outre ce Tournoi Olympique de Football Filles, les Mexicaines ont participé à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ (1999, 2011), au Tournoi Olympique de Football Féminin (2004), à la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA (2002, 2006, 2008, 2010, 2012, 2014) et à la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA (2010, 2012, 2014). À Nankin, c'est cependant la première fois qu'elles se hissent dans le dernier carré.