MU renversant, Arsenal décevant
© AFP

Manchester United est revenu de l'enfer à Aston Villa en s'imposant sur le fil (3-2) après avoir été mené 2-0, grâce notamment à Hernandez lors de la 11e journée du championnat d'Angleterre alors qu'Arsenal, qui menait 2-0, a été incapable de battre Fulham à domicile (3-3).

LES ROIS DU COMEBACK. Au fil des années, le refrain est toujours le même. Même devancé au score, il ne faut jamais vendre la peau de Manchester United avant le coup de sifflet final de l'arbitre. Pour la huitième fois de la saison, MU a été mené, est revenu et a gagné. Après Van Persie face à Southampton ou Cluj notamment, le héros a cette fois-ci été Javier "Chicharito" Hernandez, entré en jeu à la mi-temps et qui a signé les trois buts de la victoire. 

Devant leur télévision, Roberto Di Matteo et Roberto Mancini, les manageurs de Chelsea et Manchester City, qui jouent demain face à Liverpool et Tottenham, ont dû passer par tous les états. Mais alors que leurs équipes s'avancent vers deux rencontres très dangereuses, elles se retrouvent surtout respectivement à quatre et cinq points de Manchester United.

ARSENAL TOUJOURS AU RALENTI. Bousculés, voire dominés par Fulham, à l'Emirates Stadium après avoir pourtant mené 2-0 après seulement 23 minutes, ARSENAL est passé tout près de la correctionnelle et peut dire un grand merci à son buteur français Olivier Giroud, auteur d'un doublé pour arracher un match nul. Arteta a manqué un penalty à la dernière minute mais une victoire n'aurait été que l'arbre qui cache la forêt. Avec 16 points seulement en 11 journée, c'est le pire début de saison d'ARSENAL depuis 1982! 

Cette cuvée de Gunners a des grosses difficultés défensives, peine dans la créativité et est à la traîne physiquement. Arsenal compte aujourd'hui plus de points de retard sur le leader Manchester United (11) que de points d'avance sur le premier relégable Reading (10).

QPR ET READING N'Y ARRIVENT PAS. Pour les supporteurs des Queens Park Rangers et de Reading, la situation est même pire que pour ceux d'Arsenal. Ce sont les deux seules équipes des 92 clubs professionnels anglais à ne pas avoir gagné un seul match cette saison! Les Hoops se sont encore inclinés, à Stoke City cette fois (1-0) alors que Reading n'a pu faire mieux que match nul à domicile face à Norwich (0-0). 

Les positions des deux entraîneurs, surtout celle de Mark Hughes, qui a dépensé beaucoup d'argent cet été pour renforcer les Rangers, sont de plus en plus discutées mais peut-être pas autant que celle de Nigel Adkins, le manageur de Southampton, qui a été accroché par Swansea (1-1). Certes, il a, lui, gagné un match cette saison, mais il en a surtout perdu huit sur onze!