Arsenal écrase Tottenham
© AFP

Arsenal a écrasé son rival honni Tottenham (5-2) samedi à l'Emirates Stadium dans le derby du nord de Londres, à l'issue d'un match magnifique mais marqué par l'exclusion d'Adebayor après 18 minutes seulement alors que les Spurs menaient au score.

Son premier derby du nord de Londres, Hugo Lloris s'en souviendra longtemps. Titulaire surprise après avoir été depuis le début de la saison la doublure en championnat de l'Américain Friedel, il a encaissé cinq buts et passé une après-midi cauchemardesque.

Tout avait pourtant bien commencé pour l'ancien Lyonnais et son équipe. Sur un ballon en profondeur et une erreur de jugement de Mertesacker et de Sagna, Defoe se retrouvait seul face à Szczesny qui repousse ton tir sur Adebayor (0-1, 10).

Pour l'ancien attaquant d'Arsenal, ce but sonnait comme une revanche. Malheureusement, elle ne durera que 18 minutes pour lui. Le temps d'un tacle très dangereux et inutile sur Cazorla et un carton rouge logiquement brandi par l'arbitre Howard Webb (18).

D'un seul coup, la rencontre a changé de physionomie. Alors que Tottenham avait le match en main, c'est désormais Arsenal qui dominait grâce notamment à un excellent Cazorla.

Lloris ne put rien sur une tête de Mertesacker, étrangement laissé seul (1-1, 24) mais fut parfait par deux fois face à Giroud (31 et 40).

Giroud buteur
Les Spurs souffraient et finissaient pas céder. Jouant à 11 contre 10, Arsenal eut en plus un peu de réussite quand la frappe de Podolski fut touchée par le talon de Gallas (2-1, 42). Le troisième but, inscrit par Giroud, ne dut rien à la chance en revanche, tant l'ancien Montpelliérain sentit bien le coup sur le centre de Cazorla (3-1, 45+1).

Giroud en est désormais à cinq buts lors de ses cinq derniers matches pour les Gunners et nage actuellement en pleine confiance.

Les changements tactiques de Villas Boas à la mi-temps (entrée de Dempsey et Dawson, sortie de Walker et Naughton) n'eurent aucun effet.

Le quatrième but des hommes d'Arsene Wenger fut même un cas d'école: dégagement de Sczcesny, déviation de la tête de Giroud pour Walcott qui décalait Podolski, lequel centrait pour Cazorla (4-1, 60).

Il n'y eut plus qu'une équipe sur le terrain et Lloris dut s'interposer devant Walcott (67 et 76) et Giroud (69).

La réduction du score de Gareth Bale sur un belle frappe du droit (4-2, 70) sera une maigre consolation pour Tottenham qui encaissera dans les arrêts de jeu un cinquième but (5-2, 90+1). Les Spurs pourront en vouloir à Adebayor pour sa seconde de folie qui a laissé son équipe à 10 pendant 72 minutes.