Le week-end en bleu, blanc, rouge
© AFP

FIFA.com donne un coup de projecteur sur les performances de plusieurs joueurs français durant le week-end. Cette semaine, Hugo Lloris conforte son nouveau statut, William Vainqueur sa bonne forme et Sylvain Distin sa régularité au plus haut niveau.

Les Bleus
Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour les Frenchies d’Outre-Manche. Hugo Lloris semble définitivement lancé avec Tottenham après une cinquième titularisation d’affilée, bouclée de gants de maître à Fulham (0:3). A l’inverse, et pour la première fois cette saison, Arsenal a entamé sa rencontre contre Swansea sans le concours du moindre Bleu. Olivier Giroud est entré en cours de match alors que Laurent Koscielny, Abou Diaby et Bacary Sagna se remettent encore de blessure.

En EspagneKarim Benzema a livré un match solide avec le Real Madrid face au voisin de l’Atlético. Si l’attaquant n’a pas trouvé le chemin des filets, il a constitué un danger permanent en faisant notamment étalage de toute sa classe sur le but de Mesut Özil.

Le but
Waasland-Beveren 0:2 Standard de Liège : William Vainqueur (90’+2)
Après des débuts en dents de scie sous ses nouvelles couleurs belges, William Vainqueur semble avoir trouvé la bonne carburation dans l’entrejeu du Standard. Signe de sa bonne santé, l’ancien Bleuet vient de signer son deuxième but du mois. C’est plus que pendant ses cinq ans de bons et loyaux services à Nantes. A la conclusion d’une contre-attaque, le milieu de terrain, excentré sur la droite, a décroché une frappe croisée imparable qui a entériné la victoire des siens.

Le saviez-vous ?
Un grand dans l'ombre : Sylvain Distin fait partie de cette catégorie de joueurs qui accumulent les rencontres au plus haut niveau sans jamais se faire remarquer. L’ancien joueur du Paris Saint-Germain se dirige doucement mais sûrement vers la barre des 400 matches de Premier League. Après avoir transité par Newcastle, Manchester City, où il vient de décrocher un match nul, et Portsmouth, le longiligne défenseur contribue aujourd’hui à protéger les cages d’Everton.

La voie du Nord : Après avoir fourbi ses premières armes à Gueugnon, Teddy Chevalier s'était révélé de l’autre coté de la frontière, à Zulte-Waregem en Belgique, entre 2009 et 2012. Toujours prompt à aller au contact et au ballon, l’attaquant peut aussi compter sur sa pointe de vitesse et un sens du but qu’il a déjà exprimé sept fois cette saison, encore un peu plus au nord, au RKC Waalwijk aux Pays-Bas, qu'il a rejoint l'été dernier.

Une histoire italienne : Arrivé sur la pointe des pieds à 16 ans à l’Inter Milan, Jonathan Biabiany n’a pas attendu longtemps avant de se faire une place sous le soleil italien. Malheureusement pour l'ancien international espoir, il lui a toujours manqué un petit quelque chose pour s’imposer définitivement aux côtés de Mario Balotelli et consorts. Le natif de Paris décide alors de mettre le cap sur la Serie B pour revenir plus fort dans l’élite italienne. La dernière étape de son périple transalpin l’a ainsi mené à Parme, dont il ne quitte plus le onze de départ.

Entendu...
"Paul Pogba est dur au mal, très fort physiquement, prédisposé aux incursions balle au pied et à marquer des buts. Il me rappelle beaucoup Patrick Vieira. Paul est jeune et a besoin de s’améliorer, il le sait" - Andrea Pirlo, milieu de terrain de la Juventus

Votre opinion !
Quel Français a réalisé la meilleure performance du week-end ?