City joue déjà gros
© Getty Images

Manchester City, battu mercredi à Sunderland (1-0) et désormais à sept points du leader Manchester United, se déplace à Norwich samedi lors de la 20e journée du championnat d'Angleterre alors que son rival reçoit West Bromwich et que Chelsea se rend à Everton.

UN CHAMPION TROP APHONE. Vous pouvez posséder dans votre effectif Carlos Tevez, Sergio Agüero, Edin Dzeko, Mario Balotelli, Yaya Touré et David Silva, soit une force de frappe parmi les meilleures en Europe, et malgré tout avoir des problèmes pour marquer. Manchester City n'a inscrit que 11 buts lors de ses 10 derniers matches (toutes compétitions confondues) dont trois contre Newcastle! La situation ne serait pas si inquiétante si les champions en titre ne se créaient pas d'occasions mais ce n'est pas le cas. Tout se passe bien au niveau de la création mais c'est la finition qui flanche et qui pour l'instant plombe les Citizens. Tevez (7 buts), Agüero et Dzeko (6 chacun) et Balotelli (un seul) ont à eux quatre le même nombre de réalisations que Van Persie (13) et Rooney (7) réunis pour United! Roberto Mancini en est bien conscient et ne peut qu'espérer que ses attaquants retrouvent enfin leur efficacité dès samedi à Norwich, dans un match piège par excellence. Car sans elle City ne pourra pas conserver son trophée de champion. Ou alors, il faudra sortir le chéquier pour trouver le buteur qui pour l'instant fait défaut aux Mancuniens.

UN LEADER TROP PERMEABLE. Si le souci actuel est d'ordre offensif pour City, il est défensif pour Manchester United. Et quel souci! Malgré le retour de son capitaine et défenseur central Nemanja Vidic, MU vient d'encaisser 10 buts lors de ses cinq derniers matches de championnat. Mercredi, lors du Boxing Day, Newcastle a encore étalé toutes les lacunes défensives des Red Devils en marquant trois fois et en se créant de nombreuses occasions. United s'en est encore sorti à la dernière minute mais cela ne durera pas éternellement. Le plus inquiétant pour Sir Alex Ferguson, c'est que ces faiblesses persistent depuis le début de la saison et que malgré tous les efforts, tous les changements et tous les ajustements, la situation empire même. Samedi, à domicile contre West Bromwich, habile et efficace en contre, de nouveaux atermoiements pourraient coûter cher. Un peu comme pour City, la solution viendra peut être du marché des transferts pour United.

UNE MEUTE TROP INCONSTANTE. Derrière les deux rivaux mancuniens, ils sont quatre en deux points: Chelsea (35 unités), Tottenham, Everton et West Bromwich (33) alors qu'Arsenal, qui compte 30 longueurs, pourrait rejoindre cette meute en cas de victoire dans son match en retard. Certes, Chelsea a également une rencontre de plus à jouer mais la lutte entre ce club des cinq promet d'être aussi passionnante que celle pour le titre. Surtout, quand, comme ce week-end, Everton accueille Chelsea et West Bromwich se rend à Manchester United pour les deux chocs du haut du tableau de cette 20e journée. Tottenham, en déplacement à Sunderland et Arsenal, qui reçoit Newcastle, peuvent donc profiter du week-end pour faire une belle affaire comptable. Mais vu l'irrégularité chronique des poursuivants (9 nuls pour Everton, 6 pour Arsenal, 5 pour Chelsea et 6 défaites pour Tottenham et WBA), tout aura encore largement le temps de changer dans les semaines et les mois à venir.

Le programme

. Samedi
Sunderland - Tottenham
Aston Villa - Wigan
Fulham - Swansea
Manchester United - West Bromwich
Norwich - Manchester City
Reading - West Ham
Stoke - Southampton
Arsenal - Newcastle

. Dimanche
Everton - Chelsea
Queens Park Rangers - Liverpool