Manchester City lâche prise
© Getty Images

Manchester City a lâché prise dans la course au titre de champion d'Angleterre en concédant un match nul à domicile contre Liverpool, qui rejette le tenant du titre à neuf points du leader Manchester United, vainqueur samedi à Fulham (1-0) lors de la 25e journée.

Y A-T-IL ENCORE DU SUSPENSE ? L'entraîneur Roberto Mancini répond par l'affirmative en s'appuyant évidemment sur l'expérience de l'an passé, lorsque City avait remonté un retard de huit points en six journées. "Il reste treize matches, c'est long et nous pouvons revenir", a-t-il dit. L'Italien sait toutefois que de tels rebondissements ne se produisent pas tous les ans, d'autant que United aura l'avantage de recevoir lors du grand derby du 6 avril.

LIMITES. Les "Citizens" devront en tout cas progresser dans le jeu s'ils veulent relancer le suspense car le match nul contre Liverpool, le deuxième d'affilée en Premier League après celui concédé mardi chez la lanterne rouge Queens Park Rangers (0-0), a mis à jour leurs limites actuelles.

City peut même s'estimer heureux d'avoir obtenu un point dans un match globalement dominé par Liverpool (14 tirs au but contre 7).

Plus inspirés, les "Reds" en voudront à leur gardien Pepe Reina. Alors que Gerrard avait donné l'avantage cinq minutes avant d'une belle reprise de 25 mètres, l'Espagnol a tout gâché dans une sortie aventureuse au devant d'Agüero, qui a permis à l'Argentin d'égaliser dans un angle très fermé (78e).

City a marqué le premier but grâce à Dzeko, à la réception d'un joli centre à ras-de-terre de Milner (23e), mais Sturridge, très convaincant depuis son transfert de Chelsea au mercato d'hiver, a rapidement égalisé d'un superbe tir de 25 mètres (29e).

LES SPURS AVANCENT. Toujours en position de dernier qualifié pour la Ligue des champions à la quatrième place, Tottenham s'est assuré une marge de sécurité de trois points sur Everton, tenu en échec samedi par Aston Villa (3-3), et de quatre sur Arsenal, vainqueur de Stoke (1-0), en battant difficilement West Bromwich 1 à 0 à White Hart Lane, une nouvelle fois grâce à Gareth Bale.

Quatre jours après avoir sauvé son équipe de la défaite à Norwich (1-1) par un exploit personnel, le milieu de terrain gallois lui a donné la victoire d'une magnifique frappe du gauche de vingt mètres (67e).

Le match a tourné lorsque le Macédonien Goran Popov a reçu un carton rouge direct, juste après la pause (48e), pour avoir craché en direction du défenseur des "Spurs" Kyle Walker.

Invaincu en neuf matches de Premier League, Tottenham revient dans la roue de Chelsea, qui n'a plus qu'un point d'avance à la troisième place après sa défaite à Newcastle (3-2) samedi.