City lâche encore du lest
© AFP

Manchester United ferait déjà un grand pas vers le titre de champion d'Angleterre en remportant dimanche contre Everton un succès qui porterait à douze points son avance en tête après le naufrage de Manchester City, battu 3 à 1 à Southampton, samedi lors de la 26e journée.

Chelsea, Tottenham et Arsenal ont tous les trois gagné et se sont rapprochés respectivement à quatre, cinq et neuf points de City.

 

PLUS QUE 10% DE CHANCES
De l'avis de l'entraîneur Roberto Mancini, les "Citizens" ont joué leur "plus mauvais match depuis deux ou trois ans" sur le terrain du promu.

Le gardien Joe Hart, auteur d'une bourde sur le deuxième but des "Saints", et Gareth Barry, qui a marqué le troisième contre son camp, sont les deux responsables les plus évidents de cette troisième défaite en Premier League, mais c'est en réalité toute l'équipe qui a fait naufrage.

Fragilisés derrière par l'absence de Kompany et de Nastasic, qui avait contraint Mancini à faire glisser le milieu de terrain Javi Garcia en défense centrale, les Mancuniens ont aussi été très décevants en attaque, à l'image de David Silva et Samir Nasri, sortis en seconde période sans avoir rien montré. Il a fallu une reprise assez chanceuse de Dzeko pour permettre à City de marquer.

Le retour de Yaya Touré de la Coupe d'Afrique des nations n'a pas apporté l'oxygène espéré à des tenants du titre qui continuent de s'engluer après leurs décevants matches nuls contre Liverpool (2-2) et Queens Park Rangers (0-0). "Nous n'avons plus que 10% de chances de conserver le titre", a estimé Mancini.

 

BALE EVIDEMMENT
Grâce à un doublé de son inarrêtable Gallois Gareth Bale (4 buts en 3 matches), Tottenham s'est offert un 2e succès consécutif précieux dans la lutte pour la Ligue des champions. Tottenham reste ainsi 4e avec 48 pts. Face à la colonie française des "Magpies" - Mathieu Debuchy, Yohan Cabaye, Moussa Sissoko et Yoan Gouffran étaient titulaires au coup d'envoi - il a fallu tout le talent de Bale pour s'imposer. D'abord sur un coup franc de maître (5), puis sur un nouveau déboulé maison (78). Entre temps, Gouffran avait ouvert son compteur but (24) en Angleterre. Une joie contrebalancée en seconde mi-temps par une sortie du terrain sur civière après une blessure à la jambe. Après deux succès rafraîchissants contre Aston Villa et Chelsea, Newcastle marque donc le pas (16e, 27 pts).

 

ESSENTIEL
Grâce à un but de Ramires en première mi-temps (23), Chelsea a pu prendre les devants face à une équipe de Wigan qui lutte cette année pour ne pas descendre (18e, 21 pts). Les joueurs de Rafaël Benitez ont contrôlé les débats, mais sans tuer la rencontre. Car si le Belge Eden Hazard en a profité pour retrouver le chemin des filets (56) et inscrire son 7e but de la saison, les Blues se sont aussitôt remis la pression en encaissant celui de Shaun Maloney (58). Heureusement, Lampard est encore et toujours là (3-1, 87e), et Marin a pu corser l'addition (4-1, 90+2). L'essentiel est donc fait avec le goût de la victoire retrouvé après un nul et une défaite, et trois points qui permettent à Chelsea de conserver leur 3e place (49 pts) tout en mettant la pression sur Manchester City.

 

PRECIEUX
Comme Chelsea, Arsenal a décroché un précieux succès dans la course à l'Europe en s'imposant à Sunderland (1-0). C'est le petit Espagnol Santi Cazorla qui a délivré les Gunners (35e minute), où le Français Giroud était titularisé en pointe, tout comme Bacary Sagna à l'arrière. Avec 44 pts, les joueurs d'Arsène Wenger peuvent encore croire à une éventuelle Ligue des Champions, même si Tottenham et Chelsea ne lâchent rien.