Didot-Gourcuff, le duel breton du derby de la Garonne
© AFP

Révélation à Bordeaux, capitaine influent à Toulouse, les milieux d'origine bretonne Yoann Gourcuff et Etienne Didot, amis dans la vie, sont incontournables dans leurs équipes, opposées samedi dans un derby de la Garonne prometteur entre 4e (Girondins) et 5e (TFC) de L1.

Influence technique
Plus du tout utilisé à Rennes sous l'ère Guy Lacombe, Didot a rejoint cet été le TFC, seulement 17e de L1 l'an dernier. Un pari osé mais gagnant pour ce milieu défensif récupérateur qui se projette rapidement vers l'avant. "Il sait tout faire: aller au charbon mais aussi être un artiste quand il le faut. Il est capable de jouer juste, récupérer et ensuite faire une passe décisive", résume le latéral droit Albin Ebondo. "C'est notre petit Iniesta à nous", ose l'entraîneur Alain Casanova.

Gourcuff, qui a quitté Rennes en 2006 pour tenter l'aventure milanaise, a choisi Bordeaux pour rebondir cette saison. Un choix payant tant le milieu offensif correspond au profit recherché par Laurent Blanc pour animer le jeu de son équipe. Impressionnant d'août à janvier, avec des prestations de haut niveau et trois buts d'anthologie, il est devenu le leader technique. "Ses deux années au Milan lui servent aujourd'hui, répète Blanc. Les autres jouent mieux avec lui".

Influence morale
Capitaine de Rennes à 24 ans, Didot s'est vu confier fin novembre le brassard toulousain à Lorient en l'absence de Mauro Cetto. Leader naturel, il est considéré comme un des plus grands chambreurs de L1, joueur de vestiaire par excellence, fondamental dans le renouveau de celui de Toulouse, totalement déchiré la saison dernière. Relais privilégié de Casanova, il a joué un rôle majeur dans la rédemption d'André-Pierre Gignac dont il est très proche et avec lequel il partage sa chambre en déplacement.

Plus introverti, Gourcuff s'est parfaitement adapté au groupe girondin qui l'a rapidement adopté après un début de saison prometteur. Même s'il n'est pas un leader de vestiaire -cause dévolue à Souleymane Diawara- "il n'est pas le dernier pour chambrer" selon le Sénégalais. Ses rapports avec Blanc n'ont pas pris une ride et il n'est pas rare de les voir discuter lors des entraînements.

Influence actuelle
Victime d'une entorse du genou le 17 janvier contre Nancy, Didot n'a retrouvé le terrain que le 1er mars avec l'équipe de CFA2. Mardi, il a joué 20 minutes à Boulogne-sur-Mer en Coupe de France "sans douleur et confiant pour la suite" et postule à une place de titulaire contre Bordeaux.

Double buteur en janvier contre Paris SG et Nantes, Gourcuff a perdu de sa superbe en février, payant sûrement l'enchaînement des matches (43 depuis août) et sa dernière saison tronquée en Italie. Ménagé la semaine dernière par Blanc lors du déplacement à Galatasaray, il est apparu un peu plus fringant dimanche contre Lorient et s'avance comme titulaire indiscutable samedi au Stadium.