Saint-Etienne - Aubameyang, vert de plaisir
© AFP

Impliqué sur les deux buts de son équipe, l'attaquant stéphanois Pierre-Emerick Aubameyang, vexé d'être remplaçant au coup d'envoi, a finalement été le joker idéal pour les Verts, premiers à battre le Paris SG cette saison en championnat, samedi au Parc des Princes.

Entré à la 52e minute à la place de Romain Hamouma, "PEA" a été impliqué sur le premier but de l'ASSE, trois minutes plus tard, en centrant fort un ballon détourné dans sa cage par Mamadou Sakho avant de porter lui-même le score à 2-0 à la fin d'un match gagné finalement par l'ASSE (2-1).

"Tous les joueurs, comme Aubame, qui sont entrés en jeu ont fait la différence. Il est important d'avoir une équipe solidaire", a souligné Hamouma. "Il n'y a rien à dire. Je suis très ému, très content", a de son côté déclaré Aubameyang.

"Le coach avait décidé de ne pas me faire débuter. C'était un bon plan, cela a bien marché car lorsque je suis entré, j'ai apporté ma fraîcheur", se réjouit-il, reconnaissant qu'il a été "piqué" d'avoir été sur le banc de touche au coup d'envoi après avoir dû déclarer forfait à Sochaux (3-0), mardi en coupe de la Ligue. Il avait reçu un coup sur une cuisse lors du match précédent contre Rennes (2-0).

"Il m'a dit de ne penser qu'à bien faire pour l'équipe et donner le maximum. C'est ce que j'ai tenté de faire, avec réussite", poursuit PEA. "Le PSG était invaincu. Cela donne encore plus de plaisir. Nous sommes super heureux car nous savions que cela ne serait pas facile. Les Parisiens ont de grands joueurs mais nous avons une véritable équipe, bien soudée et qui joue bien", ajoute l'international gabonais, âgé de 23 ans.

Convoitises et valeur marchande
Celui-ci ne partira pas cet hiver pour la Coupe d'Afrique des nations (CAN), le Gabon n'étant pas qualifié pour la phase finale. Un avantage certain pour les Verts par rapport à d'autres clubs concurrents, qui perdront leurs Africains début 2013.

Saint-Etienne continuera donc de s'appuyer sur son meilleur buteur, qui a déjà marqué à sept reprises cette saison en Ligue 1, et dont l'entente avec le Brésilien Brandao s'avère très intéressante. Aubameyang, qui avait marqué 18 fois en 38 matches en 2011-2012 toutes compétitions confondues, a ainsi accepté de s'exiler sur le côté gauche afin que les deux joueurs puissent être associés.

Une telle situation le dégage d'un marquage plus serré dans l'axe et lui permet de s'appuyer sur le point de fixation offert par Brandao, également très efficace en tant que buteur. Ses progrès techniques, notamment dans les prises de balle, obtenus à force de travail, facilitent cette évolution dont profite aussi bien l'équipe que le joueur qui, s'il poursuit sur sa lancée des deux dernières saisons, fera l'objet de convoitises de grands clubs européens.

Saint-Etienne, qui avait déjà cédé l'avant-centre Bafétimbi Gomis à Lyon pour 15 millions d'euros en 2009, un record pour un joueur des Verts, devrait en tirer une nouvelle fois bénéfice afin de se renforcer encore et s'installer durablement parmi les meilleurs de la Ligue 1.