L'OM et l'OL profitent du faux pas parisien
© AFP

Marseille, qui a été s'imposer dimanche à Ajaccio (2-0), et l'Olympique lyonnais, qui a battu Bastia (5-2), ont mis à profit la défaite du Paris SG samedi contre Saint-Etienne (2-1) et même si le club parisien reste leader, les positions se sont resserrées en tête de classement à l'issue de la 11e journée de Ligue 1.

Consultez le classement, les résultats et les buteurs de la Ligue 1.

Tout avait commencé samedi par un coup de tonnerre: la première défaite de la saison du Paris Saint-Germain en championnat, sur son terrain qui plus est. Les Parisiens ont été logiquement battus par des Stéphanois (6e et qui peuvent viser haut) emmenés par Pierre-Emerick Aubameyang, sorti du banc pour provoquer le but contre son camp de Sakho et inscrire le deuxième but.

La soirée parisienne a encore été noircie par l'exclusion d'Ibrahimovic, coupable d'un pied beaucoup trop haut sur Ruffier, et la sortie sur blessure de Blaise Matuidi. Cette sortie de route du PSG a d'abord servi l'Olympique de Marseille qui a mis fin à Ajaccio (16e) à plusieurs mauvaises séries.

Les joueurs d'Elie Baup n'avaient en effet plus gagné en L1 depuis le 23 septembre (défaites à Valenciennes et Troyes, nul contre le PSG) et restaient sur trois défaites consécutives toutes compétitions confondues (Mönchengladbach en Europa League, Troyes en L1 et PSG en Coupe de la Ligue). Les deux buts olympiens ont été inscrits par les frères Ayew, Andre d'abord, puis Jordan en fin de match.

L'OM revient donc à égalité de points avec le PSG, qui reste devant au bénéfice d'une meilleure différence de buts (+10 contre +6). Mais Marseille compte un match en moins, la rencontre Marseille-Lyon de la 10e journée ayant été reportée au 28 novembre.

Toulouse rate l'occasion
Lyon est d'ailleurs l'autre grand bénéficiaire de cette 11e journée, son spectaculaire succès 5-2 contre Bastia (12e) lui valant de retrouver la troisième marche du podium, à une longueur seulement du PSG et de l'OM. Avec un bon Yoann Gourcuff, les Lyonnais ont fini par se débarrasser de Bastiais qui avaient su revenir de 2-0 à 2-2 mais qui ont craqué à la fin d'un match marqué par deux exclusions (le Lyonnais Lovren et le Bastiais Harek) et trois penalties.

Dans le dernier match disputé dimanche, Toulouse est en revanche passé à côté de l'occasion offerte par la défaite parisienne. Avec une victoire par deux buts d'écart à Bordeaux, les Toulousains auraient tout simplement pris la tête du championnat.

Mais ils sont repartis de Chaban-Delmas avec une défaite 1-0 qui les laisse au pied du podium, à trois points du PSG. Bordeaux de son côté est 7e. Samedi, Valenciennes avait de nouveau impressionné à domicile en battant Sochaux 3-1 avec une prestation collective très aboutie. VA joue très bien au football et sa 5e place est méritée. Pour Sochaux (18e), le maintien va être difficile.

Lille et Rennes avaient de leur côté confirmé leur redressement. Les Lillois (8e) se sont imposés 2-0 sur le terrain d'Evian-Thonon (17e), alors que Rennes (9e), où Yann Mvila est entré en jeu, a battu Reims (10e) 1-0 grâce à Erding.

Le champion de France en titre, Montpellier, connaît, lui, toujours des difficultés et n'a pu faire mieux qu'un match nul 1-1 à Troyes, toujours relégable (19e). Les Héraultais, qui sont désormais 14e, avaient pourtant ouvert le score via Younes Belhanda. Nice (15e) a battu Nancy 2-1 ce qui n'arrange pas la situation de la lanterne rouge lorraine et, vendredi, Brest (13e) avait battu 2-0 une équipe de Lorient (11e) qui glisse vers le bas.