Ligue 1 : Les réactions à chaud
© AFP

Les rencontres de la 13ème journée du championnat de France disputées ce samedi 17 novembre ont vu les mal classés s'offrir une petite bouffée d'air, et un leader parisien sombrer à domicile face à des Rennais réduits à neuf. FIFA.com vous livre les réactions des entraîneurs de Ligue 1.

Paris Saint-Germain 1:2 Rennes - Carlo Ancelotti entraîneur du PSG 
C'est incroyable. On n'a pas eu une bonne attitude sur le terrain. On vient de perdre deux matches à la maison et ce n'est pas possible pour une équipe qui veut remporter le Championnat. Nous ne sommes pas encore une équipe et le moment est difficile. Il faut changer quelque chose et je vais changer quelque chose. Nous devons être plus attentifs, plus concentrés, plus déterminés, plus durs. 

Valenciennes 1:1 Montpellier - René Girard, entraîneur de Montpellier
Vue la tournure des événements, on peut être satisfait de prendre un point. On a un peu manqué de lucidité dans la zone de finition, on en manque pas mal en ce moment. Je ne remets pas l'arbitrage en question, le joueur peut éviter ce genre de tacle à 40 mètres, il faut se maîtriser davantage. Jouer à dix a modifié pas mal de choses. L'essentiel c'est le mental, le moral. On ne l'avait pas il y a quelques matchs. Ce soir, malgré une petite erreur sur le but, on a vendu chèrement notre peau. C'est quelque chose de très positif. 

AC Ajaccio 0:1 Sochaux - Eric Hély, entraîneur de Sochaux
C'est une victoire qui nous donne une belle bouffée d'oxygène. On voulait réagir après les quatre points pris à domicile face à Evian et Lyon. On a souffert, surtout en seconde période, face à des Corses très entreprenants, mais on a su tenir bon. L'équipe est très jeune, elle a une marge de progression énorme et n'oublions pas que l'on a "débuté" le championnat à compter de la cinquième journée.

Troyes 3:3 Nancy - Jean Fernandez, entraîneur de Nancy
Les deux équipes ont évolué dans le but de prendre les trois points, ce qui explique sans doute la physionomie de ce match. La première période fut à notre avantage, la seconde pour eux. Il n'y a rien à dire sur les 45  premières minutes: on marque trois buts, on touche le poteau, on a des occasions... On a fait ce qu'il fallait. Maintenant, on menait encore 3-1 à la 80e minute. On a été incapables de gérer, nous aurions dû aller jusqu'au bout. Finalement, Troyes marque le 2e, le 3e but et aurait même pu l'emporter car on sauve sur la ligne, et Camus perd son duel face au gardien à l'ultime minute du match.

Evian-Thonon-Gaillard 2:2 Saint-Etienne - Pascal Dupraz, entraîneur d'Evian-TG
Je tiens à féliciter les Stéphanois pour le match qu'ils ont livré. Ils peuvent être déçus du résultat, mais nous le sommes également parce que ce soir nous retombons dans la zone rouge. Etre relégable à ce stade de la compétition n'est pas une honte. On va se battre, on va continuer à espérer, et la deuxième période de ce soir peut nous laisser de réels espoirs. Grâce au courage de mes joueurs, nous avons mis fin à l'hémorragie à domicile. 

Brest 3:0 Bastia - Landry Chauvin, entraîneur de Brest
C'est enfin un match que l'on vit sereinement sur le banc, c'est rare à souligner! C'est une victoire logique et acquise avec intelligence. On fait une bonne entame, puis on parvient à marquer sur coup de pied arrêté. A 1-0, on savait que ce serait dur de venir nous chercher. On avait besoin de ce genre de victoire. J'espère que c'est le déclic. Car maintenant, j'ai envie de démarrer une série.