Lyon bat Reims et déloge Paris
© AFP

Lyon, après sa victoire contre Reims (3-0) dimanche sur son terrain de Gerland, lors de la 13e journée de Ligue 1, s'est emparé de la tête du championnat devant le Paris Saint-Germain, à la faveur aussi de la défaite de Marseille à Bordeaux (1-0) dans la soirée.

L'Olympique lyonnais compte désormais deux longueurs d'avance sur le Paris Saint-Germain, 2e, tout en accusant un match en retard à disputer le 28 novembre contre l'OM au Vélodrome.

Lyon, qui avait raté l'occasion de prendre la tête il y a huit jours en concédant le partage des points (1-1) à Sochaux où il menait 1-0, est invaincu depuis cinq journées (3 victoires, 2 résultats nuls).

De leur côté, les Rémois n'ont gagné aucun de leurs cinq derniers matches au cours desquels il n'ont pris qu'un point. Ils ne sont plus que 12e du classement.

L'OL a pris l'avantage en toute fin de première période avec un but inscrit contre son camp par le défenseur Anthony Weber qui détournait dans sa cage un centre délivré en retrait par Anthony Réveillère après un débordement côté gauche (45).

En seconde période, Bafétimbi Gomis a doublé l'écart en reprenant un ballon détourné sur la barre transversale par Grzegorz Krychowiak sur un ballon de Steed Malbranque adressé à Gomis après avoir été servi par Réveillère sur l'aile droite (73).

Lisandro longtemps en échec
Jusqu'alors, au cours d'un match assez ennuyeux, les Lyonnais avaient dominé sans se montrer dangereux, à l'exception des tentatives de Yoann Gourcuff ou de Steed Malbranque sur lesquelles le gardien Kossi Agassa s'interposait (12, 38).               

Alexandre Lacazette manquait de la tête la reprise d'un coup franc joué par Malbranque (62).

A 2-0, Lisandro ratait une belle opportunité avec une double tentative stoppée par Agassa (83), puis une autre sur laquelle le gardien de Reims intervenait encore (88) avant de parvenir à ses fins dans la dernière minute en portant le score à 3-0.

Sur l'action, il gagnait son duel avec Agassa sur une passe de Malbranque (90).

Pour sa part, le Stade de Reims a manqué l'occasion de prendre l'avantage sur une reprise non cadrée de Diego à la réception d'un centre adressé de l'aile droite par Julien Toudic (35). 

Pour le reste, les Champenois n'ont pas vraiment inquiété une défense lyonnaise assez tranquille qui n'a encaissé aucun but pour la quatrième fois seulement cette saison.