Ligue 1 : Les réactions à chaud
© Getty Images

La soirée de samedi a été marquée par le dur retour sur terre de Rennes, la nouvelle démonstration de force de Zlatan Ibrahimovic et la bonne affaire niçoise. FIFA.com revient sur les principales réactions d'après-match des entraîneurs de Ligue 1, lors de cette 14ème journée de championnat.



Paris Saint-Germain 4:0 Troyes -
 Carlo Ancelotti, entraîneur du PSG
On a joué un match intelligent. On n'a pas voulu mettre trop de rythme. On a voyagé mercredi, c'était dur de récupérer. On a utilisé la stratégie de la contre-attaque et on l'a très bien fait. En deuxième période on a eu des espaces et on en a profité. C'était volontaire, on a défendu bas pour avoir un rythme pas trop élevé et avoir des possibilités de contres.

Rennes 0:1 Evian-Thonon-Gaillard - Pascal Dupraz, entraîneur de l'Evian-TG
On a fait face, on a eu beaucoup de difficultés à composer l'équipe, notamment en charnière centrale car on a beaucoup de blessés dans ce secteur. Les joueurs ont appliqué les consignes et ont été extrêmement pragmatiques. Puis la chance nous a souri. Cela fait longtemps que l'on montre une grosse solidarité, lors de quelques matches la chance nous avait desservis, pas ce soir.

Reims 0:0 Brest - Hubert Fournier, entraîneur de Reims
Dans l'ensemble, nous avons réalisé des choses intéressantes... jusqu'aux 30 mètres adverses. Il nous a ensuite manqué ce grain de folie pour marquer ce but qui nous aurait libérés. Nous traversons une période difficile. Nous manquons de confiance. Notre jeu était trop prévisible et Brest, recroquevillé devant son but, nous attendait pour nous contrer. Et sans un grand Agassa à la fin, nous aurions pu très bien perdre. Je constate quand même que nous sommes restés unis et solidaires.

Bastia 2:1 Lorient - Frédéric Hantz, entraîneur de Bastia
C'est un match très spécial notamment dans sa préparation où on avait la volonté de corriger beaucoup de choses. J'avais prévenu mes joueurs qu'en l'absence de nos leaders, il fallait qu'ils prennent leurs responsabilités et ils ont su le faire. C'est très difficile de trouver le bon dosage psychologique dans un match. Notre but rapide nous met immédiatement dans le bain.

Sochaux 0:1 Nice - Eric Hély, entraîneur de Sochaux
Nice a globalement été supérieur. Ce soir, ils ont affiché plus de maîtrise et de maturité. Le regret reste que même en étant dominé, on tient le score jusqu'à la 43e minute. Ce penalty nous a fait très mal. Il y a eu du mieux après la pause, notamment dans l'état d'esprit, mais nous manquons de précision dans la zone de vérité. On va se remettre au travail pour s'en sortir petit à petit. La situation s'avérait bien plus compliquée en début de Championnat, je ne vais donc pas dramatiser les choses.

Nancy 1:1 Ajaccio - Jean Fernandez, entraîneur de Nancy
C'est encore une contre-performance. On se devait de gagner mais on n'a pas su le faire. On a encore montré des lacunes, surtout en deuxième période. Je pense que sur la physionomie du match, le nul est logique. Dans la situation où on est, on doit faire beaucoup plus que ce qu'on a fait en deuxième mi-temps. On n'a pratiquement pas eu une occasion de but. On voit que c'est une équipe qui doute. Ce n'est pas la volonté qui manque mais le doute s'est installé.