Bordeaux chute, Montpellier souffle
© AFP

Montpellier, quatre jours après son élimination européenne et son revers à Arsenal (2-0), a rebondi en s'imposant (1-0) devant Bordeaux dimanche lors de la 14e journée de L1, cette victoire lui permettant de remonter au 12e rang, son meilleur classement de la saison.

En obtenant son second succès à la Mosson face aux Girondins (après la victoire en Coupe de la Ligue le 31 octobre, ndlr), équipe en forme du moment, le champion de France en titre a retrouvé une certaine autorité à domicile et enchaîne un cinquième match sans défaite en L1.

Bordeaux, qui restait sur une série de trois victoires consécutives en Championnat, est freiné dans son élan et gâche l'occasion de prendre provisoirement la tête de la L1.

Les Girondins reculent provisoirement à la 4e place qu'ils pourraient même céder à l'OM, en cas de succès marseillais face à Lille en clôture de cette journée.

Trois jours après son succès à Bruges en Europa League (2-1), l'équipe de Francis Gillot, handicapée par les absences de Planus, Trémoulinas, Obraniak et N'Guemo, a peut-être manqué de fraîcheur et d'opportunisme pour exploiter ses occasions en fin de première période. A l'inverse, Montpellier a profité de son temps fort pour faire la différence à la 68e minute, grâce à un but de Rémy Cabella.

Montpellier accélère
Au cours de la première période, Montpellier tournait en rond au milieu de terrain et ne trouvait aucune ouverture dans la solide défense de Bordeaux, organisé en 5-3-2. L'équipe de René Girard ne se procurait qu'une seule occasion sur un corner puissant de Marco Estrada, qui rebondissait sur le poteau de Carrasso (11).

Peu à peu, Bordeaux sortait de sa position attentiste et bénéficiait de trois nettes occasions par Gouffran, dont le tir était contré par El Kaoutari (28), et Maurice-Belay, dont la première tentative (34) était sauvée sur la ligne par Yanga-Mbiwa, la seconde passant nettement au-dessus (45).

Après la pause, Montpellier prenait le match en main et haussait le rythme. Après une tête de Camara (57), de peu à côté, il piégeait la défense girondine sur une magnifique action collective. Pitau, entré à la place de Marveaux, blessé, déposait un ballon sur Cabella. Malgré un angle fermé, l'international Espoir trompait Carrasso et inscrivait son quatrième but de la saison.

Dans l'ultime quart d'heure, Bordeaux, passé en 4-4-2 à la suite des entrées conjuguées de Plasil et Jussié, ne poussait pas suffisamment pour éviter sa seconde défaite de la saison en Ligue 1.