Marseille se relance avant de recevoir Lyon
© AFP

Marseille, qui restait sur deux défaites, s'est remis dans le sens de la marche dimanche en battant 1-0 des Lillois maladroits avant de recevoir Lyon, mercredi, en match en retard de la 10e journée avec la possibilité de prendre seul la tête du Championnat de France.

L'OM, qui avait vendangé 13 points lors de ses six derniers matches avec une seule victoire et nuls, n'a certes pas répondu à toutes les interrogations mais a réussi pour une fois, grâce à un énorme Steve Mandanda, à conserver un avantage pris dès la 46e minute.

UNE ATTAQUE RETROUVEE
L'OM, qui s'était incliné (1-0) une semaine plus tôt à Bordeaux, avec une attaque décapitée, privée d'André-Pierre Gignac et Loïc Rémy, blessés, et de Jordan Ayew, suspendu, a cette fois vraiment réussi à porter le danger sur une équipe lilloise où le gardien Mickaël Landreau a longtemps repoussé l'échéance. Aligné en pointe, le cadet des frères Ayew, seulement 21 ans, a inscrit son 4e but en Ligue 1 pour sa 4e titularisation, après avoir vu un premier but refusé pour un hors-jeu. Il "nous a fait défaut à Bordeaux, mais Jordan continue dans cette détermination, il fait beaucoup d'efforts, il va à la lutte et se bat pour le collectif", a commenté Elie Baup. "C'est un combattant à la pointe de l'équipe, et on a besoin de lui", a ajouté le technicien. Une performance de Jordan Ayew, souvent remplaçant, qui pourrait créer une vraie concurrence en pointe, alors que Rémy, de retour de blessure, a du mal à retrouver son rendement de la saison passée et qu'André-Pierre Gignac, qui se remet d'une facture du 5e métatarse du pied gauche, a juste recommencé lundi à trottiner.

UNE DEFENSE DE NOUVEAU HERMETIQUE
Ayant pris la mauvaise habitude d'encaisser des buts en fin de match (contre Troyes, Nice et Mönchengladbach), la défense marseillaise, bien aidée par un Steve Mandanda en état de grâce, a cette fois fait taire des attaquants lillois. La copie a été certes très éloignée de la perfection avec un nombre important d'occasions pour les partenaires de Rio Mavuba, mais les interventions de Mandanda comme de Nkoulou ou Diawara ont été déterminantes. Le gardien international s'est interposé devant Nolan Roux ou Marvin Martin sur deux arrêts réflexe. Nkoulou, absent contre Fenerbahçe jeudi en C3, pour des douleurs aux adducteurs, a lui contribué à rassurer sa défense, en remportant quasiment tous ses duels.

PLUS DE JOUEURS, MOINS DE MATCHES
En étant éliminé de l'Europa League, Marseille, qui jouera un dernier match sans enjeu le 6 décembre à Limassol, voit son calendrier s'alléger. Egalement sorti de la Coupe de la Ligue, il peut désormais se concentrer sur le Championnat, sans devoir faire d'impasses. De plus, Elie Baup peut compter sur les retours de blessure de Diawara et Rémy et à moyen terme sur ceux de Leyti Ndiaye et Gignac. Ses options sont donc plus nombreuses à la fois en défense et au milieu de terrain où l'Anglais Joey Barton a disputé dimanche son premier match de L1, après avoir purgé ses 12 matches de suspension. Le seul secteur où l'OM semble encore un peu dégarni est l'attaque, c'est celui que le club pourrait renforcer durant le mercato d'hiver.