Les Verts se forgent une défense de fer
© AFP

L'AS Saint-Etienne, aux avant-postes de la Ligue 1 et qualifiée pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue après avoir éliminé mardi le Paris SG (0-0 a.p., 5-3 t.a.b.), doit beaucoup de sa réussite actuelle à sa capacité à concéder peu de buts.

Longtemps critiquée ces dernières saisons pour sa défense de verre, l'ASSE s'est forgé une défense de fer, la meilleure du championnat ex-aequo avec le PSG, avec seulement 10 buts encaissés en 14 journées. Elle n'a pas pris de but sur son terrain depuis le 15 septembre et sa défaite contre Sochaux (1-0).

Sur deux rencontres face à l'impressionnante armada du PSG, les Verts n'ont cédé qu'une fois en 270 minutes, lors de leur victoire 2-1 au Parc des Princes le 3 novembre.

"Nous ne jouons pas dans la même cour avec Paris. Je disais 48 heures avant la rencontre que ce serait encore un exploit de pouvoir battre ou éliminer une telle équipe. Nous y sommes parvenus différemment qu'au début du mois, car j'avais prévenu que nous n'étions pas obligés de marquer pour nous qualifier", commente l'entraîneur stéphanois Christophe Galtier.

Il loue la combativité, la générosité et le courage des siens face à une équipe "supérieure", et souligne la performance de son gardien Stéphane Ruffier, plusieurs fois décisif mardi soir.

L'arrivée dans le Forez de l'ancien gardien de Monaco, à l'été 2011, a représenté une grosse plus-value, notamment dans le domaine aérien, pour faire progresser la défense des Verts.

Dix-neuvième de L1 en 2009 (56 buts encaissés, 17e au général), la défense de Saint-Etienne était encore 9e la saison passée (45 buts, 7e).

Premier rideau défensif efficace
"Il a fait deux gros arrêts sur des erreurs graves de notre part à ce niveau-là. Il a alors été déterminant. Heureusement que c'est Stéphane qui est dans le but, reconnaît encore Galtier. Quand une équipe tourne et se trouve dans une bonne série, c'est qu'elle possède automatiquement un bon gardien".

"Si nous faisons partie des meilleures défenses, c'est qu'il y a des raisons comme l'organisation, l'abnégation, l'intelligence et le courage de tous les joueurs, mais aussi la qualité incroyable de Stéphane", souligne-t-il encore.

L'entraîneur, s'il ne dispose pas au milieu de terrain d'un réel meneur capable de changer le cours d'une action, peut en revanche compter sur des équipiers travailleurs formant un premier rideau défensif efficace.

Jérémy Clément, Josuah Guilavogui, Fabien Lemoine ou encore Renaud Cohade sont également de bons relais vers une attaque qui ne manque pas de percussion (2e de L1, 24 buts).

Dans toutes les équipes, l'efficacité offensive dépend souvent de l'assise défensive, laquelle est aussi le meilleur atout pour obtenir de bons résultats sur une longue durée. Outre gagner une Coupe nationale, l'objectif des Verts est de se maintenir au moins dans le premier tiers du championnat.

Enfin, Christophe Galtier est peut-être aussi en train de réussir son pari de relancer Mustapha Bayal Sall. En disgrâce il y a encore quelques mois, le Sénégalais a réintégré pleinement le groupe cet été, et si la relance n'est pas son point fort, sa masse athlétique peut s'avérer précieuse dans les moments chauds.

Il a effectué son vrai retour en cours de jeu contre Sochaux au tour précédent de Coupe de la Ligue (3-0) pour remplacer Jean-Pascal Mignot, blessé.

Titularisé contre le PSG le 3 novembre, il forme depuis la charnière centrale avec Loïc Perrin, lui aussi enfin fixé et à l'aise au poste de défenseur axial.