Lyon s'échappe, Paris sombre
© AFP

Lyon s'est échappé en tête du classement du Championnat de France après sa victoire face à Montpellier (1-0) alors que le Paris SG a de nouveau sombré à Nice (2-1) et s'est enfoncé dans la crise, samedi lors de la 15e journée.

En l'espace de quatre jours, l'OL, qui compte désormais cinq points d'avance sur Saint-Etienne (2e), le PSG (3e) et Marseille (4e et en déplacement à Brest, dimanche), s'est clairement positionné comme un prétendant au titre.

Impressionnants à Marseille (4-1), mercredi, les troupes de Rémi Garde ont cette fois laissé très peu de chances au champion de France montpelliérain même s'ils sont apparus quelque peu émoussés en fin de partie.

Comme au Vélodrome, le héros lyonnais se nomme Bafétimbi Gomis. Auteur d'un triplé contre l'OM, l'attaquant international a signé son 10e but en L1 et confirmé sa très grande forme actuelle. De quoi pimenter encore un peu plus le derby, le 9 décembre à Geoffroy Guichard, contre Saint-Etienne, malmené à Ajaccio (0-0), vendredi.

Pour Paris et ses stars, le constat reste toujours aussi accablant. Malgré ses moyens financiers disproportionnés, le PSG, annoncé comme le grand favori du championnat, a toujours autant de mal à imposer sa loi en L1 et n'en a toujours pas terminé avec sa période de doute.

13e but d'Ibrahimovic
La 13e réalisation du meilleur buteur de L1 Zlatan Ibrahimovic sur un coup franc surpuissant (83) n'a pas réveillé les Parisiens, surpris par Bauthéac (76) et assommés par Eysseric (86).

Le temps presse pour Carlo Ancelotti, qui voit défiler les points perdus et doit rapidement trouver la solution pour ne pas finir par exaspérer les propriétaires qataris du club de la capitale. Sa position s'est certainement fragilisée avec ce 3e revers en championnat qui s'ajoute à l’élimination en quart de de finale de la Coupe de la Ligue à Saint-Etienne, mardi.

La réception de Porto en Ligue des champions pour la première place de la poule, mardi au Parc des Princes, ressemble déjà à un rendez-vous à ne pas manquer pour une équipe en mal de crédibilité et un entraîneur sous pression.

Bordeaux (6e), roi des matches nuls (7), a également passé une soirée délicate et a encore gaspillé en fin de rencontre face à Sochaux (2-2).

Si Valenciennes reste la belle surprise de cette première partie de saison et s'incruste dans le Top 5 après son succès contre Reims (1-0), Lille, son voisin nordiste, s'est montré incapable de battre Bastia (0-0) et ne relève toujours pas la tête (10e à dix points de l'OL).

En bas de tableau, Evian-Thonon (17e) a réalisé une très mauvaise opération avec un piètre match nul décroché à domicile contre la lanterne rouge Nancy (1-1).