Paris met la pression sur Lyon avant le derby
© AFP

Le Paris SG s'est remis dans le sens de la marche et remonte sur le podium du championnat de France (2e) après avoir écrasé Evian/Thonon 4-0, samedi au Parc des Princes lors de la 16e journée, mettant une petite pression sur le leader lyonnais avant le derby contre Saint-Etienne, dimanche.

Fragilisé après 3 défaites en 5 matches, le PSG a su redresser la barre avec la manière et chasser pour un temps les mauvais nuages sous l'impulsion de l'inévitable Zlatan Ibrahimovic, auteur de l'ouverture du score et de son 14e but en Ligue 1. L'entraîneur Carlo Ancelotti, qui avait lui-même employé le mot "crise", le 17 novembre, peut respirer après avoir survécu à une semaine de tous les dangers.

Le succès en Ligue des champions contre Porto (2-1) et la première place de la poule décrochés mardi, ajoutés à la victoire contre Evian/Thonon vont peut-être calmer l'impatience des décideurs qataris, même si Lyon et Marseille (3e), qui reçoit Lorient, peuvent reprendre leurs distances dès dimanche.

Lille fait grise mine
La situation s'arrange également pour le champion de France Montpellier, qui n'a eu aucun mal à se défaire d'Ajaccio (3-0) et revient aux portes du Top 10 (12e).

Lille ne voit en revanche pas le bout du tunnel. Tenu en échec à Sochaux (1-1), le Losc a enchaîné un 4e match d'affilée sans succès et reste éloigné des places d'honneur (10e). Rudi Garcia peut même remercier Steeve Elana, qui n'a pas semblé perturbé par sa soudaine promotion après la rupture de contrat à l'amiable du gardien N.1 Mickaël Landreau.

A Rennes (6e), le derby breton a tenu toutes ses promesses mais n'a fait que confirmer l'inconstance des troupes de Frédéric Antonetti, incapables de l'emporter après avoir pourtant mené 2-0 contre Brest (2-2).

Valenciennes, la surprise de ce début de saison, a souffert à Nancy mais a tout de même arraché le nul chez la lanterne rouge (1-1) et se maintient aux avant-postes (5e) avant d'accueillir le PSG et ses stars, mardi.