Lorient dompte Marseille au Vélodrome
© AFP

Déjà humilié à domicile par Lyon, Marseille, qui avait l'occasion de s'installer provisoirement en tête du classement en cas de victoire, a encore sombré dimanche au Vélodrome, tristement battu (3-0) par une équipe de Lorient très réaliste lors de la 16e journée de L1.

L'OM, qui avait bien réagi une semaine plus tôt à Brest (2-1), n'a remporté qu'un seul de ses cinq derniers matches à domicile (contre Lille, pour deux nuls et deux défaites) et laisse ainsi le champ libre au leader, Lyon, qui se déplaçait dimanche soir (21h00) à Saint-Etienne.

Après avoir laissé au repos cette semaine la plupart de ses cadres et envoyé une équipe bis s'incliner à Limassol (3-0) dans un match sans enjeu de l'Europa League, l'entraîneur Elie Baup pensait retrouver une équipe revigorée. Mais si l'OM a bien entamé la rencontre, il s'est heurté à un très bon gardien lorientais, Fabien Audard, qui a tout repoussé.

Alors que le premier quart d'heure était à sens unique, Jordan Ayew servait Loïc Rémy mais sa reprise de volée était bien captée par Audard (7). Le gardien lorientais devait ensuite être très attentif pour bloquer sur sa ligne un long dégagement en cloche de Nkoulou (8).

La partie était alors à sens unique tant Marseille poussait. C'était ensuite au tour de Abdallah de tenter sa chance sur une reprise de volée de 25 m, à la suite d'un corner de Valbuena. La balle passait de peu à côté mais Audard était bien placé. On donnait alors peu de chances à ces Lorientais qui avaient perdu leurs trois derniers matches à l'extérieur.

Kaboré exclu
Et sur l'action suivante, le match basculait. Après une perte de balle puis une première faute, Charles Kaboré partait à l'abordage sur Aliadière dans sa surface de réparation et provoquait un pénalty..Kaboré, déjà averti plus tôt pour une semelle sur Monnet-Paquet, subissait la double peine et recevait un 2e carton jaune synonyme d'exclusion.

Aliadière se faisait justice lui-même et marquait son 6e but de la saison pour donner un avantage inespéré à Lorient (1-0, 38). A dix contre onze, l'OM n'avait plus le choix mais le match avait basculé et rien n'allait plus plus quand Mandanda, dès la reprise, pris à contrepied et lobé, s'inclinait pour la 2e fois, sur un but de Corgnet (2-0, 47).

Les partenaires d'un Mathieu Valbuena moins en jambes qu'à l'accoutumée, tentaient encore d'y croire et mettaient en difficulté les Merlus sur une série de corners. A la 55e minute, une astucieuse talonnade d'Amalfitano sur un corner de Valbuena aurait pu surprendre Audard qui détournait. Puis Nkoulou plaçait une belle tête mais Audard était encore là. Sur un nouveau corner, le gardien breton sortait encore une superbe parade sur sa ligne pour repousser la tête de Diawara.

Puis, à la 67e minute, le gardien décidément en pleine forme, plongeait parfaitement au-devant de Rémy. Et Lorient se mettait définitivement à l'abri en inscrivant un 3e but par Monnet-Paquet (3-0, 70). L'addition était très lourde pour l'OM et c'en était trop pour les deux virages qui s'en prenaient alors au président de l'OM, scandant "Labrune démission".