Saint-Etienne - La Ferrari Ruffier a calé
© AFP

Le gardien de but de Saint-Etienne Stéphane Ruffier, comparé cette semaine par son président à une Ferrari, a été victime dimanche d'une terrible sortie de route dans le derby face à Lyon, son erreur sur le coup franc victorieux de Bastos précipitant la défaite 1-0 des Verts.

Roland Romeyer n'a pas été très inspiré. Dans l'une des rares escarmouches vocales d'avant le derby, le président des Verts avait ironisé sur le gardien lyonnais Rémy Vercoutre, refusant la comparaison avec Ruffier, estimant que cela revenait à comparer une 2CV avec une Ferrari.

Problème, la Ferrari a été victime dimanche d'une vilaine casse moteur sur un coup franc pourtant pas extraordinaire du Brésilien Michel Bastos (65). Manifestement pas prêt, le gardien des Verts a tardé à finaliser le positionnement de son mur et a semblé pris de panique au moment où Bastos commençait sa course d'élan.

Sans aucun appui, Ruffier a été battu par cette frappe plein centre et à ras de terre qu'un gardien de sa trempe doit normalement arrêter sans encombre. Cette erreur est d'autant plus inattendue que jusqu'à ce dimanche, le compliment de Romeyer faisait sens tant Ruffier a réussi un excellent début de saison, s'affirmant un peu plus comme l'un des tout meilleurs spécialistes français.

Placé derrière la meilleure défense de Ligue 1 (10 buts encaissés avant ce nouveau derby sans succès à Geoffroy-Guichard), l'ancien Monégasque s'est ainsi avéré être le meilleur antidote au poison Zlatan Ibrahimovic, réduisant le géant suédois du Paris SG au silence que ce soit en championnat (victoire 2-1 au Parc des Princes) ou en Coupe de la Ligue (qualification aux tirs au but dans le Chaudron).

La 2CV Vercoutre arrive à bon port
Dimanche, dans un match si sérieux qu'il a longtemps manqué de souffle, il a jusqu'au tir de Bastos passé une soirée sans doute crispante mais sans danger particulier. A la 33e, il bouchait l'angle de tir de Réveillère qui croisait trop sa frappe, puis à la 39e, il chauffait encore un peu plus le Chaudron avec une embrouille avec Gomis, plus très populaire dans la région.

En deuxième période, celui qui a supplanté l'idole Jérémie Janot dans le coeur des supporteurs des Verts, n'était pas beaucoup plus sollicité, bloquant simplement une tête de Gomis à la 53e minute avant son dérapage incontrôlé de la 65e minute. Résultat, c'est Vercoutre, la 2CV de la fable qui a passé la meilleure soirée, réussissant sans trembler les rares arrêts qu'il a eu à effectuer et donnant raison à Gomis qui avait pris sa défense avec philosophie.

"On connaît la valeur de Rémy. Je n'ai rien contre la 2CV. C'est un patrimoine national, elle consomme moins (que la Ferrari) et elle nous emmène d'un point à un autre. Rémy, lui, nous emmène là où on veut aller. Qu'il continue à nous faire aller de l'avant", avait déclaré "Bafé".

Adossé au kop Nord, les mains sur les hanches, Ruffier a lui fini le match avec l'air désabusé. Le dernier gardien vert à avoir gagné un derby à Geoffroy-Guichard reste Joseph-Antoine Bell en 1994. Ruffier avait sept ans.