Lyon patine avant de défier Paris
© AFP

Tenu en échec par Nancy au stade Gerland (1-1), mercredi lors de la 17e journée du Championnat de France, le leader lyonnais a déraillé au plus mauvais moment et ne compte plus que trois points d'avance sur le Paris SG avant le grand choc entre les deux équipes, dimanche.

L'OL ne s'est pas facilité la tâche en vue de son déplacement dans la capitale. Alors que le PSG a enfin trouvé son rythme de croisière et vient d'infliger une sévère correction à Valenciennes (4-0), Lyon patine subitement et pourrait perdre sa première place en cas de succès des stars parisiennes sur leur pelouse.

Au lendemain de la démonstration du PSG et du triplé de Zlatan Ibrahimovic (17 buts en Ligue 1) dans le Nord, les Lyonnais n'ont pas su réagir pour s'offrir un matelas de points confortable avant de les défier et c'est désormais Paris qui peut rêver d'une passation de pouvoir.

Décimé au milieu de terrain (suspension de Gonalons, blessures de Gourcuff et Grenier) et plombé par la maladresse de Gomis, Lyon n'avait pas suffisamment d'atouts pour percer la muraille nancéienne malgré le grand retour de Lisandro en seconde période. L'entraîneur Rémy Garde peut surtout remercier Bastos, héros du derby dimanche à Saint-Etienne (1-0) et encore décisif après l'ouverture du score de Jordan Lotiès.

Paris peut donc se frotter les mains d'autant que Lyon a subi deux nouveaux coups durs avec les sorties sur blessure d'Anthony Réveillère et d'Alexandre Lacazette.

Marseille revient
Le duo de tête ne devra tout de même pas négliger Marseille (3e), seulement devancé par Paris à la différence de buts. Juste après la déroute au Vélodrome face à Lorient (3-0), les voyants sont revenus au vert du côté de l'OM qui l'a emporté à Bastia (2-1) sur un chef d'oeuvre de Mathieu Valbuena, une reprise de volée en pleine lucarne, et un penalty d'Andre Ayew.

Trois jours après avoir terrassé l'OM, Lorient a réalisé l'autre belle opération de la soirée contre Sochaux (2-0) et pointe son nez aux portes du podium (4e).

Montpellier poursuit de son côté sa convalescence. Le champion de France (11e) a signé sa deuxième victoire consécutive à Brest (2-1) et profite du regain de forme de Younes Belhanda, buteur samedi et passeur en Bretagne.

En bas de tableau, Evian-Thonon s'est extirpé de la zone de relégation (14e) aux dépens de Troyes (2-0 avec un doublé de Barbosa), nouvelle lanterne rouge, tout comme Ajaccio (13e), vainqueur de Reims (2-0) avec notamment un but d'Adrian Mutu. L'ancienne gloire du football roumain, qui avait promis de dominer "Ibra" au classement des buteurs à son arrivée en Corse, est encore très loin du géant suédois avec 3 petites réalisations.