L'OM maintien la pression sur Lyon et Paris
© AFP

Marseille, grâce à sa victoire à Toulouse dans des circonstances très favorables (1-0) samedi, s'installe à la 2e place, maintenant la pression sur le leader lyonnais et le Paris-SG, deux équipes qui s'affrontent dimanche lors du duel au sommet de la 18e journée du Championnat de France.

Avec Lyon et Marseille désormais à 35 points et séparés dans cet ordre à la différence de buts, et le PSG juste derrière à trois points, la Ligue 1 peut même se retrouver dimanche soir avec trois co-leaders si les Parisiens, en pleine forme depuis deux matches, continuent sur ce rythme contre des Lyonnais combatifs mais affaiblis et qui ont montré contre Nancy des signes de fatigue.

Sans faire de bruit en attendant ce choc, les Marseillais ont donc conclu idéalement leur semaine avec une 2e victoire en déplacement (après Bastia). Marseille est la meilleure équipe de France en déplacement avec 21 points pris.

Mais sa 7e victoire loin de ses bases a été longue à se dessiner puisque, à 11 contre 9 après les exclusions de Mbengue (27) et Tabanou (44), Marseille a déjoué avant que le revenant Gignac (68) ne trompe Ahamada d'une superbe frappe enroulée dans la lucarne. Le gardien toulousain avait auparavant repoussé un penalty d'Andre Ayew (40).

Dans les autres rencontres du soir, Montpellier a continué sa remontée au classement en surclassant Bastia (4-0). Avec cette 3e victoire d'affilée, une première cette saison, le champion de France entre enfin dans le Top 10 (9e). 

Cvitanich frappe encore
Rien ne va plus trop non plus pour Lille, l'avant-dernier champion de France accroché à Reims (1-1) par une équipe (17e) qui prend seulement son 4e point depuis la 9e journée.

Une autre surprise est venue de Troyes qui a remporté contre l'inconstant Ajaccio (14e) son 2e succès de l'année seulement. Les Troyens l'ont attendu longtemps mais ils le tiennent: 3-2. Si cela leur permet de quitter provisoirement la dernière place (19e), c'est insuffisant pour quitter la zone des relégables.

Les Troyens se retrouvent en effet à distance raisonnable de Sochaux (18e) qui reste du mauvais côté de la ligne de flottaison après la 1re victoire (2-1) en déplacement de Brest (13e). Les Sochaliens n'ont gagné aucun de leurs cinq derniers matches...

Enfin, Nice et Evian ont livré un match plaisant et animé.

En se détachant rapidement 2-0 les visiteurs pensaient sûrement avoir fait le plus dur, mais c'était sans compter sur l'Argentin de Nice Cvitanich qui en est désormais à 10 réalisations après un nouveau doublé, ni le goût prononcé des Niçois pour les buts dans le "money time", à l'image de celui de Maupay dans le temps additionnel (3-2).

Après ce 8e match sans défaite, Nice se retrouve même propulsé à la 4e place. La tête basse, Evian n'est que 15e.