Les Merlus nagent dans de bonnes eaux
© AFP

Lorient a remporté un succès mérité aux dépens de Saint-Etienne (2-0) dimanche au stade Geoffroy-Guichard, au terme d'un match de la 18e journée de Ligue 1 bien maîtrisé par les Merlus, désormais quatrièmes.

Ils ont remporté leur quatrième succès consécutif, leur 5e sur six rencontres alors que les Verts, battus pour la seconde fois consécutive à domicile, rentrent dans le rang (8e).

Jérémy Aliadière, profitant du manque de pressing de la défense stéphanoise, a ouvert la marque d'un tir du gauche à l'entrée de la surface après un une-deux sur l'aile droite avec Benjamin Corgnet (20), inscrivant ainsi son 7e but. Alain Traoré a porté le score à 2-0 peu avant la mi-temps en reprenant de la tête, malgré Mustapha Sall, un centre de l'aile droite d'Enzo Reale (39).

Efficaces dans le quadrillage du terrain et la récupération du ballon, ce qui leur a permis de développer de bonnes offensives, les Lorientais ont été les plus dangereux. Ils ont en particulier systématiquement mis en difficulté les Foréziens sur les situations de centres.

Ainsi, Traoré a manqué le cadre après un centre de la droite et une reprise manquée d'Aliadière (24), peu après que Stéphane Ruffier eut repoussé une tentative de Corgnet (22). Kevin Monnet-Paquet a tiré lui aussi de très peu à côté sur un centre de la droite d'Aliadière (73).

"Notre première période a été très bonne et bien menée tactiquement. Nous avons bien géré la réaction de Saint-Etienne même si nous avons un peu flanché physiquement", analyse l'entraîneur Christian Gourcuff retenant que "la barre des 30 points atteinte est rassurante pour le maintien".

Les Verts émoussés
De leur côté, les Stéphanois sont dans une mauvaise passe et ce n'est pas forcément la perte du derby contre Lyon, il y a une semaine, qui a cassé la dynamique.
Privés du défenseur central Loïc Perrin, malade et forfait au dernier moment, ils ont manqué de cohésion.

Les Verts, qui n'ont pas une très grande profondeur de banc, ont aussi un problème offensif. Ils ne marquent plus depuis qu'ils ont battu Valenciennes (1-0, but de Romain Hamouma) pour la 14e journée, soit un total de cinq rencontres en comptant le quart de finale de Coupe de la Ligue gagné aux tirs au but devant Paris Saint-Germain (0-0, 5-3 t.a.b.).

Leur buteur Pierre-Emerick Aubameyang est notamment muet depuis la 12e journée et un match contre Troyes le 10 novembre (2-0). L'entraîneur Christophe Galtier reconnaît que "l'absence de certains joueurs tels Brandao ou Alonso est un handicap". "En ce moment, nous tournons avec les mêmes. Cela se ressent. L'équipe est un peu émoussée", concède-t-il.

En seconde période, un tir de Fabien Lemoine était repoussé par Maxime Baca (59). Un coup franc de Danijel Aleksic et une tentative de Sall, tous deux de loin, étaient sans danger pour Fabien Audard (64, 68) qui détournait encore une frappe de Lemoine (83).