Lyon s'accroche aux basques de Paris
© AFP

Lyon, vainqueur de Nice (3-0) samedi lors de la 19e journée de Ligue 1, ne lâche rien et s'accroche aux basques du leader parisien qui ne le devance qu'à la différence de buts à l'issue de la phase aller.

Marseille (3e) peut également revenir à hauteur du duo de tête et reconstituer l'axe PLM en cas de succès face à Saint-Etienne, dimanche, mais l'OM ne peut espérer mieux que sa 3e place actuelle, sa différence de buts (+3) étant largement inférieure à celle de son vieil ennemi (+24) et à celle de l'OL (+16).

Lyon a en tout cas confirmé qu'il serait un rival coriace pour le PSG des Qataris et a parfaitement géré un contexte très particulier avec le retour à Gerland de Claude Puel. Les Lyonnais n'ont fait aucun cadeau au technicien niçois, licencié par l'OL en 2011 après trois ans sans trophée et qui réclame à son ancien club 5,5 millions d'euros.

Les Rhodaniens l'ont emporté sur des buts de Lisandro, d'Anthony Réveillère et de Gomis sur penalty.

Engagé dans une sévère cure d'austérité, Lyon reste tout de même très compétitif. Reste à savoir quelles seront les prochaines coupes opérées par le président Jean-Michel Aulas dans l'effectif de Rémi Garde par souci d'économies.

Paris et Lyon font le trou
En attendant le match de l'OM, Paris et Lyon ont fait le trou par rapport à leurs poursuivants. Rennes, 4e après avoir vaincu Ajaccio (4-2) malgré le 4e but d'Adrian Mutu, pointe ainsi à 6 points.

Lorient (5e), incapable de vaincre Reims (2-2), et Bordeaux (6e), auteur de son 11e match nul contre Troyes (0-0), alternent toujours le bon et le moins bon et voient eux aussi les cadors s'éloigner.

Lille (7e) s'est certes rassuré en écrasant Montpellier (4-1), réduit à dix juste avant la pause, grâce notamment à un doublé de Nolan Roux mais le chemin vers les sommets reste encore long. Ce succès permet toutefois au Losc de terminer la phase aller sur une belle note et tenter d'oublier son piètre début de saison.

Le champion de France montpelliérain vit la situation opposée et rechute (11e) lourdement après 3 succès consécutifs.

Enfin, la suspension de Furiani n'a pas perturbé les Bastais, bien au contraire. Les Corses, obligés de recevoir Nancy à Gueugnon devant à peine 500 spectateurs, n'ont laissé aucune chance à la lanterne rouge avec 4 buts marqués sur 4 corners (4-2) et remontent à la 13e place.