Arras-PSG, le grand écart
© AFP

La Coupe de France s'offre une affiche dont elle raffole, avec les amateurs d'Arras (CFA2, 5e division) qui défient dimanche soir à Calais en 32e de finale le Paris SG, en mode équipe bis sans Ibrahimovic, ni Lucas, ni Thiago Silva (coup d'envoi à 20h45).

Parisiens et Arrageois ne vivent pas sur la même planète. Les joueurs d'Arras ne vivent pas du foot, comme le capitaine Yannick Delépine, employé aux espaces verts de la mairie.

Ceux du PSG reviennent d'un stage de fin d'année au Qatar, pays de leurs richissimes actionnaires, où ils se sont entraînés dans le complexe hypermoderne d'Aspire et d'où ils sont rentrés dans leurs valises avec une nouvelle étoile, Lucas (ex-Sao Paulo).

Lucas ne jouera pas contre Arras, encore trop juste. Et l'entraîneur parisien Carlo Ancelotti a décidé de ne pas aligner Zlatan Ibrahimovic, qui a reçu un coup à un genou, ni Thiago Silva. Si on ajoute les autres éléments préservés (Motta, Sirigu), les blessés (Alex, Armand, Van der Wiel), les transférables (Hoarau, Nene) et le suspendu (Menez), le PSG va aligner une équipe bis.

"Quelle que soit la 'compo' d'équipe qu'ils vont mettre en place, c'est du haut de gamme. On ne fait pas mieux en France", commente Jean Deneuville, président délégué et ancien joueur d'Arras.

Sur le papier, il n'y a pas de match. Arras, entraîné par Reynald Dabrowski, est classé 10e du groupe A de CFA2. Mais la Coupe de France regorge de surprises.

Et il faut se souvenir que l'an passé, au même stade de la compétition, le PSG avait tremblé jusqu'au bout avant de se qualifier (2-1) à la dernière seconde contre Locminé, club d'amateurs bretons de même niveau qu'Arras (CFA2).

Le PSG n'avait dû son salut qu'à un but de Lugano à la dernière seconde du temps additionnel ! C'était le premier match officiel d'Ancelotti au PSG et les rides s'étaient creusées sur son front au fil des minutes.

Calais, l'exemple
Alors, dimanche, les footballeurs arrageois veulent jouer le "match de leur vie", expression sur toutes les lèvres cette semaine.

Puisque les joueurs d'Arras vont évoluer à Calais (le stade Degouve d'Arras, 2.000 places, n'étant pas homologué, la rencontre aura lieu au stade de l'Epopée, 12.000 places), ils vont sans doute rêver d'imiter l'équipe d'amateurs de cette ville, alors en CFA, qui ne s'était inclinée qu'en finale face à Nantes (2-1) au Stade de France en 2000.

Plus récemment, il y a eu l'exemple de Quevilly (National), battu lui aussi en finale de l'édition 2012 de la "Vieille Dame" par Lyon (1-0).

Officiellement, la Coupe de France est un objectif du PSG (éliminé en quart de finale de la Coupe de la Ligue contre Saint-Etienne, 0-0 a.p., 5 t.a.b à 3). Mais le titre de champion de France, qui avait filé entre les doigts des Parisiens pour tomber dans les bras de Montpellier l'an dernier, est clairement la priorité. De même que la Ligue des champions. Le PSG affrontera les Espagnols de Valence en 8e de finale (12 février et 6 mars). Et les quarts de finale semblent être une cible à minima au regard des sommes englouties au mercato.

Alors le PSG peut-il se permettre de ne pas jouer le coup à fond en Coupe en donnant la priorité à C1 et L1 ? Non, à entendre Ancelotti: "Une élimination serait une faute professionnelle, c'est une option que nous n'avons pas pris en considération". Depuis l'arrivée à la tête du club des Qataris à l'été 2011, le PSG a dépensé plus de 230 millions d'euros en achat de joueurs...