OL - Aulas : "Ce n'est pas en perdant un joueur qu'on s'affaiblit"
© AFP

Le président de Lyon, Jean-Michel Aulas, a reconnu que la Juventus Turin avait approché l'OL pour un prêt de Lisandro, mais l'homme fort du club rhodanien insiste pour dire que "ce n'est pas en perdant un joueur qu'une équipe s'affaiblit". Pour lui, tout est une question "d'équilibres à respecter".

Lyon est provisoirement leader après sa victoire sur Troyes. N'avez-vous pas envie de conserver votre effectif tel quel jusqu'en juin ?
Je ne suis pas sûr que l'effectif soit synonyme d'efficacité. Je l'ai dit, mon propos n'est pas uniquement économique mais traite aussi d'équilibre. Quand vous avez deux internationaux en titre pour jouer avant-centre et qu'ils veulent évoluer à ce poste tous les deux, à moins de jouer en 4-4-2 comme ce soir, ce qui est intelligent de la part de Rémi Garde car il a ainsi donné satisfaction aux deux, il faut essayer de penser à ceux qui sont derrière. Nous avons aussi deux ou trois jeunes joueurs de très bon niveau au poste d'avant-centre. Si d'un côté nous avons trop de joueurs confirmés et que nous ne faisons pas jouer les jeunes, nous aurons aussi des reproches. Le football est une école d'humilité où il faut faire preuve en permanence d'imagination et de réflexion. Quelques fois, ce n'est pas en perdant un joueur qu'on s'affaiblit. C'est en essayant de retrouver des équilibres, psychologiques et relationnels qui sont importants dans un groupe.

Avez-vous une offre de la Juventus Turin pour Lisandro Lopez ?
Ils nous ont approché, effectivement, pour un prêt. Cette solution n'a pas été retenue. On n'est jamais prêt à laisser partir un tel joueur. Tout le monde sait ce qu'il a apporté à l'OL et tout ce qu'il peut apporter. Il est peut-être à un moins haut niveau mais il est un peu un joueur symbolique comme a pu l'être Juninho. Si la proposition est à la hauteur du prix d'acquisition de Lisandro (ndlr: 28 millions d'euros) et qu'elle permet de trouver les équilibres économiques et sportifs du club, nous l'examinerons. Il faudra aussi demander ses intentions à Lisandro qui s'était inscrit sur une volonté de rester à Lyon sur du long terme. J'espère de tout coeur qu'il voudra rester car il y a de très belles choses à faire et je sens que cela va être la bonne année.

Lisandro, Gomis, d'autres peuvent-ils être encore là à la fin du marché des transferts ?
Tous les joueurs peuvent être sollicités ou partir d'ici au 31 janvier dans la mesure où le club qui vend, celui qui achète et le joueur sont tous d'accord. S'ils ne devaient pas être là l'un ou l'autre, cela voudrait dire qu'il y a accord, dans leur intérêt. Tout le monde connaît l'attachement que nous avons pour Lisandro, alors que Gomis est d'une efficacité remarquable même s'il n'a pas marqué contre Troyes. Nous sommes à l'écoute des opportunités mais nous avons aussi envie d'avoir le groupe le plus opérationnel possible et le plus équilibré possible.