Sochaux fait tomber Marseille de haut
© AFP

Marseille, meilleure équipe à l'extérieur et qui restait sur trois succès consécutifs en Ligue 1, s'est incliné nettement dimanche à Sochaux (3-1), dans le froid du stade Bonal, à l'occasion de la 20e journée.

L'OM, battu pour la quatrième fois à l'extérieur (sept victoires), a manqué une occasion de rejoindre Lyon en tête du classement et de doubler le PSG. Le club phocéen reste 3e avec 38 points. Sochaux, qui n'avait plus gagné depuis la mi-novembre (1-0 à Ajaccio, 13e journée), profite de cette belle victoire pour sortir de la zone de relégation (17e) grâce à une meilleure différence de buts qu'Evian/Thonon.

Marseille a payé une trop grande passivité en défense sur les temps forts de Sochaux en attaque. Et l'OM a réagi trop tard, à 3-0 pour son adversaire, réduit à 10 à l'heure de jeu (second carton jaune pour Romeric Lopy).

L'équipe d'Elie Baup, à l'image de Gignac, très actif, est plutôt bien entrée dans le match. Le meilleur buteur de l'OM en L1, sans doute débarrassé de la concurrence de Rémy (en négociations avec Newcastle), s'est beaucoup montré sur tout le front de l'attaque: centres, appels, remises. Mais au moment où la neige s'est intensifiée, au quart d'heure de jeu, Marseille a commencé à sortir du match.

Morel malheureux
Les Sochaliens ont ouvert le score par Privat, plus rapide que Barton sur un corner tiré par Dias (18e). Bakambu a réussi le "break" à la 40e minute, plus prompt que Morel après un bel arrêt de Mandanda sur un coup franc vicieux de Dias.

Morel a décidément passé une sale soirée: il a inscrit contre son camp le troisième but des Doubiens, trompant Mandanda du genou en voulant dégager juste au retour des vestiaires (46e). Marseille a réussi à réduire la marque à la 55e minute par Jordan Ayew, dont la frappe puissante a été mal négociée par Pouplin. A la 71e, le gardien de Sochaux a par contre été impérial sur une grosse reprise du gauche de Morel, une nouvelle fois malheureux.

Sochaux, pourtant privé de son maître à jouer Ryad Boudebouz (retenu avec l'Algérie pour la Coupe d'Afrique des nations), a osé, mais a aussi eu un peu de chance. A 3-1, la reprise de la tête de Nkoulou a trouvé le poteau (62e). Puis ce fut au tour de Mendes, dans le temps additionnel, d'échouer sur un montant. Et à deux reprises, le capitaine sochalien David Sauget a dégagé en catastrophe sur sa ligne: après une tête de Diawara qui avait touché le poteau (29e) puis sur une frappe de Barton (53e).

A 10 contre 11 et sous des flocons à nouveau discrets, Sochaux a souffert mais s'est battu pour préserver ce précieux succès. Edouard Butin, de retour après une longue blessure, a même eu une balle de 4-1 dans les dernières minutes (84e).