Marseille - Barton : "Le coeur à l'OM"
© AFP

Joey Barton, le milieu de Marseille au franc-parler toujours aussi inhabituel, s'est dit surpris jeudi du départ de Loïc Rémy à Queens Park Rangers, le club auquel l'Anglais appartient toujours contractuellement même s'il assure que son "coeur est à l'OM".

Brocardant avec humour les goûts musicaux d'André-Pierre Gignac et les joueurs anglais qui une fois célèbres ne disent "que des conneries", l'ancien "bad boy" de Newcastle a également salué son partenaire Benoît Cheyrou, le "Pirlo français".

Avez-vous été surpris du choix de Loïc Rémy de partir à QPR ?
Son choix a été une vraie surprise pour moi. Je lui souhaite bonne chance, malgré leur classement délicat. QPR prend un risque en investissant beaucoup au mercato. On a vu d'autres clubs comme Leeds ou Portsmouth recruter beaucoup et être finalement relégués en 2e division. Mais je ne m'occupe plus de QPR, je m'intéresse à Marseille.

Justement, vous êtes en prêt jusqu'à la fin de la saison, souhaiteriez-vous rester à l'OM ?
Je suis toujours sous contrat avec QPR, mais mon coeur est à l'OM. Tout le monde m'a accueilli à bras ouverts. Quand j'ai eu des soucis en Angleterre, le club m'a aidé. Je veux bien rester aussi longtemps qu'ils voudront de moi, j'ai une dette envers l'OM.

Mais vous y perdez au niveau du salaire ?
Pour moi, l'argent n'est pas important. J'ai bien gagné ma vie pendant dix ans en Premier League, j'ai mis de côté pour offrir une belle vie et une éducation à mes enfants. Si l'OM me veut, je suis prêt à rester, ce n'est pas une question d'argent.

Ce n'est pas un discours habituel...
Mais je ne suis pas un joueur habituel. Mon attitude est peut-être rafraîchissante, car il n'y a plus beaucoup d'âme dans ce monde. Quand les joueurs anglais deviennent populaires, ils ne disent que des conneries. Les êtres humains deviennent de plus en plus individualistes. Heureusement, il reste quelques personnes intéressantes...

Est-il possible de rivaliser cette saison avec le PSG ?
Le PSG a dépensé des millions notamment pour Lucas Moura, ils se doivent de gagner le championnat. Mais ça leur donne une grosse pression et je pense qu'on sera au coude à coude jusqu'à la fin.

En début de saison, vous critiquiez les choix musicaux de Gignac, a-t-il changé ?
Gignac est unique, je pense qu'il est un peu fou, mais ses goûts musicaux sont tellement mauvais... La dernière fois, il m'a fait écouter de la musique corse en me disant que c'était bien. En tant qu'Anglais, je ne pouvais pas être d'accord. Peut-être que c'est bien en Corse ou chez les Gignac mais pas chez moi! L'autre jour il écoutait Katy Perry. Un gars costaud comme lui qui écoute Katy Perry, je n'ai rien à ajouter...

Que vous inspire votre association au milieu de terrain avec Benoît Cheyrou ?
Cheyrou est un bon joueur, il est gaucher, on est complémentaire. Et c'est un super mec! Cheyrou est le Pirlo français, autant pour sa technique que pour son influence sur le jeu.