Lille - Roux et De Melo, la deuxième chance
© AFP

Rarement évidente à Lille jusqu'ici, l'entente entre les attaquants Nolan Roux et Tulio De Melo, a laissé entrevoir de belles choses jeudi en Coupe de France dans un nouveau système de jeu, un 4-4-2 qui pourrait supplanter le traditionnel 4-3-3 dimanche à Paris en L1.

L'entraîneur Rudi Garcia n'est pas du genre à révéler ses secrets avant un match. Encore moins quand il s'agit d'aller défier le Paris SG au Parc des Princes. "Tout est possible. On peut jouer à cinq aussi (au milieu). Il va s'agir de trouver la bonne organisation pour poser des problèmes à Paris", a-t-il répondu samedi en conférence de presse quand il lui a été demandé s'il envisageait de reconduire le 4-4-2 vu à Brest face aux amateurs de Plabennec (victoire 3-1).

"Pourquoi pas?", lançait Nolan Roux, qui a semblé très à l'aise dans cette organisation, plus proche de De Melo, alors que l'ancien attaquant de Brest a souvent été cantonné au couloir droit dans le 4-3-3. Le 4-4-2 "est un système que l'on peut utiliser. Cela ne m'a pas dérangé en tout cas...", a-t-il ajouté.

Roux, co-meilleur buteur du Losc en Ligue 1 (avec 7 buts, comme Dimitri Payet), a redonné l'avantage à Lille contre Plabennec. Quant à De Melo, qui n'avait pas encore marqué dans une compétition nationale cette saison, il a inscrit le troisième but lillois, sur un service de Roux.

"Je tourne autour"

"C'est bien de jouer comme ça, on se "touche" plus souvent. Il y a plus de ballons qui arrivent, c'est intéressant", a commenté le Brésilien aux médias du club après le match à Brest. "Je me suis senti bien, je suis content d'avoir joué tout le match et d'avoir marqué", a-t-il ajouté.

De Melo "reste un peu plus dans l'axe et moi je tourne autour. Dos au but, il est costaud et il dévie bien de la tête. C'est bien d'avoir Tulio qui fixe la défense et moi je suis un peu plus libre derrière lui", se félicitait de son côté Nolan Roux. "C'était la vérité du match de Plabennec", a tenu à tempérer Rudi Garcia, adepte du 4-3-3. Mais l'entraîneur lillois a forcément dû se réjouir d'avoir trouvé une alternative crédible à la "Payet-dépendance" du Losc.

Les adversaires de Lille savent que cette saison le danger vient très souvent des pieds de Payet, auteur de 7 buts et de 7 passes décisives en championnat. Et l'international français est de plus en plus attendu par les défenses. "C'est aux autres d'en profiter", a souligné Rudi Garcia. "Nolan a été capable de marquer à Brest. On sait qu'il est présent. Et il y a le retour de Tulio qui nous amène aussi un profil différent".

Même si le Brésilien ne devrait pas jouer tout le match face au PSG, après s'être dépensé pendant 90 minutes jeudi, il y a fort à parier que Rudi Garcia donnera à nouveau sa chance au duo Roux-De Melo d'entrée de jeu. Surtout qu'en l'absence de Kalou et Mendes, tous les deux à la Coupe d'Afrique des nations, les options offensives du Losc ne sont pas légion.