Nancy veut encore y croire
© AFP

Marseille, une nouvelle fois trahi par sa défense, a cédé le nul à Rennes (2-2) samedi et cédé du terrain à Lyon, vainqueur la veille à Valenciennes (2-0), lors d'une 22e journée de Ligue 1 marquée par les victoires des deux derniers, Troyes et Nancy.

Pour ces deux équipes il s'agit d'un petit événement, puisque leurs succès sur Brest (2-1) et Lorient (2-1) ne sont respectivement que leurs troisième et deuxième de la saison! L'OM, qui a mené deux fois au score à Rennes, compte désormais trois longueurs de retard sur le leader lyonnais, qui pourrait être rejoint en tête de la Ligue 1 par le Paris SG, s'il s'impose dimanche soir à domicile contre Lille.

Le mois de janvier est compliqué en L1 pour les Marseillais, qui s'étaient inclinés à Sochaux (3-1) avant de gagner sur le fil contre Montpellier grâce à un but dans le temps additionnel de Gignac (3-2).

Trois matches, sept buts encaissés: il ne faut pas aller chercher beaucoup plus loin la cause du ralentissement de l'OM, qui avait atteint la trêve à égalité de points avec l'OL et le PSG dans le trio de tête, une place inespérée en début de saison au vu de la rigueur financière annoncée.

Samedi soir, André (37e) et Jordan Ayew (83e), auteurs de six des sept derniers buts marseillais en championnat, ont placé à deux reprises l'OM en tête et l'entraîneur Elie Baup a dû encore remercier le sélectionneur du Ghana, Kwesi Appiah, de ne pas les avoir emmenés à la CAN-2013.

Erreur de Mandanda
Mais la défense marseillaise a encore lâché deux fois, d'abord sur coup de pied arrêté, son péché mignon (une tête de Theophile-Catherine sur corner, 59e). La seconde, Mandanda a commis une erreur de main sur un centre de Sané, qui a permis à Alessandrini de marquer de la tête dans le but vide (89e).

Pour Rennes, ce point permet de se hisser à une précaire 4e place, en attendant le match de Nice à domicile contre Bordeaux, dimanche. Les hommes de Frédéric Antonetti ont notamment profité du faux pas de Lorient chez la lanterne rouge Nancy, qui n'avait plus gagné depuis la... première journée le 11 août! Le club lorrain peut remercier son homme du mois de janvier, Paul Alo'o Efoulou, auteur de son premier but en L1, après en avoir inscrit trois en Coupe de France, dont deux mercredi lors de la qualification aux tirs au but à Nice (2-2, 2-4).

Pour Troyes (19e), le dernier succès remontait moins loin, au 15 décembre. Les deux équipes restent aux deux dernières places, mais profitent du match nul entre Evian/Thonon et Ajaccio (1-1) et de la défaite de Sochaux à Montpellier (2-0), qui met ainsi fin à une série de trois défaites de rang toutes compétitions confondues, pour revenir un peu au classement.

Nancy ne compte plus que six points de retard sur Evian/Thonon, 17e et premier non relégable, et Troyes cinq. Reims, 18e et premier relégable, n'a en revanche guère profité de ce ralentissement des équipes le précédant, puisqu'il a concédé le nul à domicile contre Toulouse (1-1).

Dimanche, Saint-Etienne ouvre le bal contre Bastia avec l'objectif de se rapprocher des places européennes, avant le duel d'autres prétendants à l'Europe entre Nice et Bordeaux puis le match du PSG contre un Losc moribond (11e).