Beckham : "C'était le bon moment"
© Getty Images

David Beckham a estimé jeudi que "c'était le bon moment" pour rejoindre le Paris SG, présentant son contrat de cinq mois comme "une démarche de long terme" et expliquant "vouloir aider (le club) à grandir en France et en Europe".

. Les raisons de sa venue
"Je voulais encore faire quelque chose avec Los Angeles (l'an passé), gagner un titre. J'ai beaucoup parlé avec Léo (Leonardo, directeur sportif) pendant ce temps mais ce n'était pas le bon moment. Ce moment est arrivé, j'ai fait une année de contrat de plus avec LA et j'ai gagné un titre. C'était le bon moment pour arriver ici au PSG. J'ai pris en compte les autres offres mais pour moi, l'important était de jouer au football. Tout au long de ma carrière, j'ai eu la chance de gagner beaucoup de titres, de jouer dans des grands clubs. Léo et Nasser (Nasser Al-Khelaifi, président) font cette année quelque chose d'unique."

. Son état d'esprit
"Je suis dans une démarche de long terme. Peut-être à court terme comme joueur mais je m'investis dans ce club. J'ai toujours été à 150% dans tous les clubs où je suis passé. Je ne m'attend pas à être dans le 11 de départ, à jouer dès le départ ni à jouer chaque match. Je vais essayer de donner mon maximum pour les aider et peut-être gagner ma place dans les 11. Le coach décidera. J'ai un contrat jusqu'à la fin de saison mais je fais partie du futur du club, de son projet, je veux l'aider à grandir en France et en Europe."

. Sa forme
"Quelques semaines et je serai à 100% physiquement. Je me suis entraîné ces derniers temps avec Arsenal donc ça ne devrait pas prendre trop de temps".

. Son salaire
"Je ne vais pas toucher de salaire pendant ces cinq mois au PSG, ce sera des dons faits à des oeuvres de charité pour les enfants avec lesquelles le PSG travaille. Je suis fier de pouvoir faire cela. J'aime pouvoir aider les enfants en difficulté, le PSG aussi, on s'est retrouvés sur ce projet commun qui ne s'est pas encore fait ailleurs. Ca a été un accord mutuel, on en a parlé depuis le début des négociations. J'ai été très chanceux dans ma carrière et j'ai pensé que ce serait une belle idée".

. Son avenir sportif
"Je ne sais pas si ce sera mon dernier contrat. Les gens vont spéculer là-dessus mais ils le font depuis des années. On verra. Je me sens très bien en ce moment, je vais faire la fin de la saison. Je veux continuer à jouer le plus longtemps possible. Le football est ma passion, ça l'a toujours été. Quand je joue au foot, il ne s'agit pas du montant du contrat, ça ne m'intéresse pas. Je veux jouer dans les meilleures équipes, les meilleurs clubs. Si je peux continuer à faire ça au plus haut niveau, qui sait?".

. Sa famille
"Ma famille va rester à Londres. Ma femme est là-bas et les enfants sont à l'école donc ils vont rester là-bas".

. Jouer avec Zlatan Ibrahimovic
"C'est un des joueurs avec lequel je suis excité de jouer. J'ai toujours pensé, même quand il était jeune et que je jouais contre lui avec l'Angleterre contre la Suède, qu'il pouvait être un des meilleurs joueurs du monde. Il l'a déjà prouvé à plusieurs reprises, à l'Inter, à Milan et maintenant ici. C'est un joueur très spécial. C'est extra d'avoir un joueur de ce caractère dans l'équipe. Il joue avec passion".

. La Ligue 1, "un championnat serré"
"Durant ma carrière, les matches les plus difficiles que j'ai eus à jouer étaient ceux face à des équipes françaises. Contre Lyon avec le Real, par exemple, où à Marseille. Même si c'est vrai que j'avais marqué là-bas et que j'espère d'ailleurs pouvoir le refaire. Il y a beaucoup de bonnes équipes en France. Les équipes sont très proches, c'est un championnat serré, c'est un défi pour moi".