Rennes arrache un nul à Lorient
© AFP

Le Stade Rennais, qui avait déjà arraché le match nul contre l'OM la semaine dernière dans les derniers instants (2-2), a récidivé sur la pelouse de Lorient (2-2), samedi à l'occasion de la 23e journée de Ligue 1.

L'égalisation est venue du jeune Ngando (19 ans) qui pour son premier match professionnel et son premier ballon, a trompé Lecomte dans les arrêts de jeu (90+1) après une déviation de la tête d'Alou Diarra, arrivé jeudi en prêt.

Les hommes de Frédéric Antonetti, exclu (54) après avoir invectivé l'arbitre central, conservent leur quatrième place, en attendant la suite de la 23e journée, et maintiennent deux longueurs derrière eux les Merlus.

Ceux-ci l'avaient emporté à Rennes (2-1) au match aller, mi-septembre, une quatrième défaite en cinq matches pour les Rouge et Noir qui avait provoqué un sursaut, leur permettant d'être aujourd'hui dans la course à l'Europe.

Les Rennais demeurent invaincus depuis leur défaite à domicile contre Bordeaux (0-2), il y a deux semaines, qui a provoqué une virulente sortie médiatique d'Antonetti, estimant que son équipe n'avait pas les moyens de jouer le haut de tableau.

Nul au goût amer pour Lorient
Depuis, ses joueurs se sont qualifiés pour la finale de la Coupe de la Ligue et n'ont plus perdu en Championnat (une victoire et deux nuls)...

Ils ont pourtant failli repartir les poches vides de Lorient, à 150 km de chez eux. Ils ont notamment manqué d'agressivité en première période, et si Alessandrini, nouvel appelé en Bleu, s'est offert deux occasions d'entrée (7e et 15e), les Rouge et Noir ont ensuite été dépassé par la vitesse des Lorientais, qui ont ouvert le score par Jouffre après un ballon mal dégagé par Féret, à terre dans la surface (30).

Le Stade Rennais s'est bien rebellé lors du premier quart d'heure de la seconde période, Erding égalisait dans le but vide après avoir éliminé Lecomte (56) et semble-t-il déséquilibré Lamine Koné.

Mais la majeure partie de la seconde période a été pour les Merlus, qui croyaient tenir la victoire lorsqu'Aliadière, pas attaqué par la défense rennaise, a expédié un missile de l'entrée de la surface dans la lucarne (81).

L'égalisation est cruelle pour les hommes de Gourcuff, qui connaissent un début d'année 2013 poussif en Championnat avec deux défaites, à Montpellier (0-2) et à Nancy (1-2), entrecoupées d'une victoire pénible face à Troyes (3-2), et donc ce nul au goût amer.