Montpellier confirme contre Reims
© AFP

Montpellier a confirmé son redressement en s'imposant (3-1) dimanche à la Mosson face au Stade de Reims, toujours relégable, lors de la 23e journée de Ligue 1, en inversant le cours du match en seconde période.

Grâce à sa 10e victoire, le champion de France s'installe dans la première moitié de classement et occupe la 8e place pour la première fois de la saison, avec trois points de retard sur le quatrième, Bordeaux.

Reims, le promu qui n'a plus gagné depuis le 6 octobre, s'enlise en bas de tableau et végète pour la troisième journée d'affilée à la 18e place.

Entre le champion de France, qui avait remporté ses cinq ultimes matches à la Mosson, et le promu, qui n'a pas gagné le moindre match à l'extérieur, la victoire ne pouvait que tourner en faveur de l'équipe de René Girard, pourtant menée au bout d'une première période manquée.

Coup de patte d'Estrada
Montpellier, peu inspiré en milieu de terrain en l'absence de Rémy Cabella ménagé, cherchait ses repères offensifs durant la première période. Dépourvue de fluidité, de rythme et de sens collectif, l'équipe tergiversait devant la défense rémoise et n'alertait le gardien Johny Placide que par des frappes lointaines, comme celle de Marco Estrada (5e).

A l'inverse, Reims montrait beaucoup de réalisme. Après avoir gâché une première occasion (6e), l'avant-centre Gaëtan Courtet inscrivait le premier but à la 33e minute, en surprenait la défense héraultaise d'une tête précise pour son 7e but de la saison.

L'équipe de René Girard abordait la seconde période dans un autre état d'esprit et égalisait trois minutes après la pause par l'attaquant Souleymane Camara, qui exploitait avec à-propos un ballon repoussé par le gardien Placide pour marquer lui aussi son 7e but de la saison.

A la 65e minute, Montpellier prenait l'avantage par l'intermédiaire du milieu chilien Marco Estrada, auteur d'une frappe puissante sur un coup franc de 20 mètres. Cinq minutes après, Belhanda, de retour de la CAN, fêtait sa rentrée en assurant la victoire de Montpellier d'un opportuniste troisième but.