Marseille et Evian tournent au ralenti
© AFP

Evian/Thonon et Marseille se sont séparés sur un score de parité (1-1), dimanche au Parc des sports d'Annecy au terme d'une rencontre décevante de la 24e journée de Ligue 1, un résultat qui confirme la baisse de régime de l'OM dont la fin de partie a été cauchemardesque.

Les Marseillais, qui ont terminé à neuf après les exclusions de Kassim Abdallah (57) puis de Jordan Ayew (75), n'ont pris que deux points sur leurs trois derniers matches.

Ils restent 3es à deux longueurs du 2e, Lyon qui joue dimanche soir contre Lille (21H00), et avec trois points de mieux que Saint-Etienne, revenu au 4e rang.

Pour sa part, l'ETG FC, relégable au coup d'envoi après les matches de samedi, est 17e, laissant, avec ce point pris, la 18e place à Sochaux au bénéfice d'une attaque moins mauvaise que celle des Sochaliens avec qui ils sont à égalité de points tout comme Reims (23).

Les Haut-savoyards, qui souffrent d'une grosse inefficacité offensive, tournent toujours au ralenti, restant sur quatre résultats nuls consécutifs.

André-Pierre Gignac avait ouvert la marque d'un beau tir du droit après un une-deux avec Mathieu Valbuena (52), inscrivant ainsi son 8e but en L1 cette saison.

Yannick Sagbo a égalisé sur un penalty (60) accordé pour une faute commise sur Saber Khlifa par Kassim Abdallah, action sur laquelle ce dernier était exclu, considéré comme ultime défenseur (58).

Evian en manque de réussite
Ayew était lui aussi sanctionné d'une exclusion deux minutes après son entrée en jeu pour avoir reçu deux avertissements pour jeu dur (74, 75).

Déjà handicapé par les absences d'André Ayew, blessé, et Joey Barton, suspendu, l'OM avait plutôt bien maîtrisé la première période.

Le gardien Bertrand Laquait repoussait un tir de Morgan Amalfitano (7) et une tentative lointaine de Jacques-Alaixys Romao (40), aligné pour la première fois alors que Foued Kadir était titulaire après avoir été remplaçant il y a huit jours.

De son côté Evian/Thonon a encore été stérile en attaque ou a manqué de réussite comme sur ces deux actions au cours desquelles Gignac, sur sa ligne, a repoussé deux reprises de Kevin Berigaud et Betao sur des corners joués par Milos Ninkovic (32, 33).

L'ETG aurait pu ouvrir le score avant la pause si Steve Mandanda n'avait pas arrêté un coup franc joué par Daniel Wass (45+1).

Après la mi-temps, Mandanda sauvait l'OM devant Khlifa avant que Berigaud dans la même action ne manque le cadre (66). En fin de partie, Wass tirait à côté oubliant Sagbo pourtant bien placé dans l'axe (85).