OM - Baup : "Des choses à relever sur la manière"
© AFP

Malgré le résultat nul concédé (1-1) sur le terrain d'Evian/Thonon, match terminé à neuf par l'OM, l'entraîneur phocéen Elie Baup se réjouit de la manière employée par son équipe durant une heure de jeu et sur laquelle Marseille doit s'appuyer pour la suite.

Elie Baup, quel est votre sentiment sur ce résultat ?
Nous avons entamé le match par le bon bout et ce jusqu'au but. Nous avons montré que nous étions solides, défensivement notamment, en étant capables de jouer simple et d'aller de l'avant. C'est sur cela qu'il faut s'appuyer pour les prochains matches. C'est ce que nous faisions en début de saison et nous sommes en train de le remettre en place. Par la suite les choses se sont compliquées, à partir du penalty, l'égalisation et du fait de nous être retrouvés à dix, puis à neuf, surtout après la seconde exclusion. Il y a eu alors de la solidarité et la satisfaction d'avoir conservé ce point. J'aurais préféré que nous continuions avec nos forces exprimées jusqu'à l'heure de jeu et tenter de prendre les trois points. Mais par rapport à notre match contre Nancy, très décevant, cela n'a rien à voir, le contenu était beaucoup mieux, intéressant. Nous pourrons nous appuyer sur ce que nous avons vu dans ce match pour progresser et essayer de gagner la prochaine fois. Pour l'heure, ce n'est pas suffisant car on espère toujours gagner.

Quel est votre avis sur l'exclusion de Jordan Ayew ?
Nous avons besoin de tout le monde. Il faut utiliser tous les joueurs. Il faut parfois accepter de débuter sur le banc et rendre service à l'équipe. Après avoir reçu un premier avertissement, il faut faire attention. Les choses se sont précipitées. C'est la jeunesse. Il est impulsif mais cela doit l'aider à grandir. C'est un apprentissage douloureux pour tout le monde. Ce sont des choses que l'on peut éviter.

Quel est votre opinion sur le classement de l'OM avec deux points pris sur les trois dernières journées et qui laisse les premiers s'échapper ?
Depuis le début, notre objectif est d'être dans les cinq premiers. Depuis la trêve, où nous nous sommes retrouvés dans le trio de tête, ce n'est pas facile pour nous. Nous nous accrochons. Nous avons repris avec certaines difficultés. Ici, à Annecy, nous avons pris un point. Nous aurions pu en prendre trois. Mais j'ai vu des choses à relever pour continuer à travailler et intéressantes pour l'avenir. J'ai vu pas mal d'idées au niveau de la manière sur cette rencontre.