Rennes laisse Lille revenir dans la course
© AFP

Rennes a vu sa série d'invincibilité d'un mois prendre logiquement fin vendredi à Lille (2-0), qui revient par la même occasion à trois points des Bretons grâce à ce second succès consécutif en Ligue 1, lors de la 25e journée.

Rennes, qui n'a plus gagné à Lille en Championnat depuis la saison 1965-66 (3-1), a enregistré un troisième revers consécutif en Ligue 1 sur la pelouse lilloise.

Les Rennais ont manqué l'occasion de repousser à neuf points, ou au moins de le laisser à six points, un concurrent direct pour l'Europa League (4e place). Ils n'avaient pourtant plus perdu, toutes compétitions confondues, depuis le 12 janvier et un revers 2-0 à domicile contre Bordeaux.

La mauvaise nouvelle pour l'équipe de Frédéric Antonetti pourrait aussi, et surtout, venir de la blessure de Romain Alessandrini, son meilleur buteur, remplacé dès la 36e minute de jeu par Sané.

Pour Lille, après un début d'année compliquée (deux défaites, deux matches nuls), cette victoire fait le plus grand bien et laisse entrevoir le début d'une belle série après le net succès obtenu à Lyon dimanche (3-1).

L'entraîneur Rudi Garcia avait choisi de faire confiance à l'équipe victorieuse à Gerland. Et donc de titulariser à nouveau Salomon Kalou à la pointe de l'attaque, avec Payet et Rodelin sur les côtés.

Rodelin se montre de plus en plus
Les deux Réunionnais ont d'ailleurs brillé. Pour Payet, c'est une habitude. Pour Rodelin, c'est moins fréquent. Mais mis en confiance par ses nombreuses titularisations, il se montre de plus en plus sur le côté droit de l'attaque lilloise.

Rodelin a réussi à ouvrir le score avec beaucoup de réussite et l'aide du pied gauche de Mavinga, alors au sol, après avoir centré fort vers le but (24). Juste avant, Payet s'était illustré en ouvrant superbement pour Kalou qui avait pris de vitesse Kana-Biyik avant de voir sa frappe repoussée par Costil.

Après avoir gâché une balle de contre, Payet s'est fait pardonner en inscrivant le deuxième but, de la tête, sur un bon centre de Kalou (61). Payet, auteur de son 8e but de la saison en L1, avait été totalement oublié par les défenseurs rennais.

Rennes, privé de Pitroipa (ménagé après la Coupe d'Afrique des nations) et très vite amputé d'Alessandrini, a déçu offensivement.

Les Rennais étaient pourtant mieux entrés dans le match, avec une frappe d'Erding dès la 1re minute puis une bonne tête de Féret, contrée in extremis par Béria (16e). Sur une bonne frappe de Danzé (59e), Rennes aurait aussi pu revenir mais Elana s'en est bien sorti.