Ligue 1 : Les réactions à chaud
© AFP

L'Olympique de Marseille a eu chaud, Troyes a manqué le coche et Nice a encore sorti le grand jeu : FIFA.com revient sur les principales réactions d'après-match des entraîneurs de Ligue 1.

Lorient 2:1 Evian Thonon Gaillard - Christian Gourcuff, entraîneur de Lorient
Après la réduction du score on a commencé à douter, on n'avait plus la capacité à tenir le ballon face à une équipe qui jouait son va-tout. Malheureusement on connaît toujours des fin de match un peu similaires, on aimerait bien s'éviter ces frayeurs.

Montpellier 1:0 Nancy - René Girard, entraîneur de Montpellier
On a fait le nécessaire. On a pris trois points, on n'a pas pris de buts. C'est bien. On s'est adapté aux conditions de jeu après la pause même si on aurait pu garder un peu plus le ballon. Mais c'était un match particulier, où l'on est toujours à la merci de prendre un contre. Geoffrey (Jourdren, NDLR) nous fait un ou deux arrêts déterminants. C'est bien de gagner comme ça de temps en temps.

Toulouse 2:2 Troyes - Jean-Marc Furlan, entraîneur de Troyes
 C'est dur de ne pas prendre les trois points. Quand on mène 2-0 c'est une déception. Les joueurs ne sont vraiment pas récompensés de leurs efforts. Nous sommes poissards depuis le début de cette saison et c'est dommage quand on voit l'investissement que mettent les joueurs. Leurs efforts sont rarement récompensés.

Bastia 0:1 Nice - Frédéric Hantz, entraîneur de Bastia
On n'a pas la sensation de s'être lâché comme on aurait dû le faire, est-ce la qualité de Nice ? Il y a de la frustration, on a manqué de simplicité, il est important que rapidement on retrouve le goût de l'effort collectif et le goût du sacrifice. Nice est une très bonne équipe, ils ont très bien débuté le match en conservant le ballon. Sur la première période le bloc était trop distendu. A la longue, et il faut qu'on ait une discussion avec les joueurs.

Brest 1:1 Ajaccio - Albert Emon, entraîneur d'Ajaccio
C'est un bon point de pris. On a été assez amorphe en première mi-temps face à une équipe de qualité qui avait la volonté de jouer vers l'avant. Les joueurs sont conscients de leur valeur et de celle de l'équipe. Ils ont augmenté leur niveau de jeu en deuxième mi-temps. On les a mis sous pression et on a égalisé.

Olympique de Marseille 1:0 Valenciennes
Elie Baup, entraîneur de l’OM
Le championnat est serré et difficile, à part Paris qui est largement devant, il n'y a pas de place pour la médiocrité. Il nous arrive d'avoir des hauts et des bas. Après notre série de contre-performances, il était important pour nous de revenir à des matches plus concrets, avec plus de situations dangereuses devant le but. Après Nancy, nous avons remis les choses en place. Nous partons sur un nouvel élan qui, j'espère, va se poursuivre.