Les grands d'Allemagne sur leur lancée européenne
© Getty Images

Après leurs exploits européens, le Bayern Munich, Schalke et Dortmund ont réussi la transition aux affaires nationales en disposant respectivement de l'Eintracht Francfort (2-0), du Werder Brême (2-1) et d'Augsbourg (3-1), samedi lors de la 11e journée de Championnat.

Avec sa 10e victoire en poche, le Bayern possède toujours sept points d'avance sur Schalke, désormais seul à la 2e place, tandis que Dortmund s'est rapproché à une longueur de la troisième marche du podium occupée par Francfort.

RIBERY MARQUE. Un mois après avoir ouvert son compteur-but par un doublé contre Hoffenheim, Ribéry a retrouvé le chemin des filets (44), permettant à son Bayern de glaner sa 10e victoire en 11 journées de Bundesliga. Mais pas de feu d'artifice comme contre Lille (6-1) mercredi en C1. Comme le craignait le coach Jupp Heynckes, Francfort a montré un visage offensif et donné du fil à retordre aux Bavarois, Manuel Neuer étant même sauvé par sa transversale pour garder ses cages inviolées pour son 200e match de Championnat. 

Le Bayern a dominé mais a dû attendre la passe en profondeur de Martinez pour Ribéry, qui prolongeait l'offrande dans les buts vides (1-0). Le jeune autrichien David Alaba a confirmé ensuite son statut de révélation de la saison dernière et s'est montré digne de la confiance des siens en doublant la mise sur penalty (77), son premier but de la saison.

SCHALKE ENCORE. Comme contre Arsenal (2-2) mardi, Schalke est revenu de l'arrière pour battre le Werder Brême. Menés à la pause sur un but de Hunt (16), les hommes de Huub Stevens ont trouvé la concrétisation de leur domination au retour du vestiaire. Roman Neustädter égalisait à l'heure de jeu, célébrant ainsi sa première sélection en Mannschaft annoncée la veille. Julian Draxler doublait la mise (69) pour son premier match depuis son opération d'un avant-bras le 4 octobre. 

Le Veltins Arena tremblait tout de même jusqu'à la dernière seconde et ce ballon sauvé sur la ligne par Lewis Holtby. Une victoire importante pour le club de Gelsenkirchen à une semaine du déplacement à Leverkusen, qui tentera dimanche de porter à 13 sa série de matches sans défaite toutes compétitions confondues.

REUS TOUJOURS. Marco Reus a justifié une fois de plus les 17 millions investis par Dortmund pour l'arracher à Mönchengladbach. Le pied droit du jeune international, qui avait fusillé Casillas mardi au Real Madrid (2-2), a laissé pantois le gardien d'Augsbourg, sur un coup-franc direct avec l'aide du montant (8). La voie était ouverte et Lewandowski s'y engouffrait pour claquer un doublé en seconde période (51, 70). Il fallait un relâchement en défense pour permettre à Mölders de sauver l'honneur pour la lanterne rouge (81).

A DIX. Hambourg (9e) et Hoffenheim (13e) ont surmonté une infériorité numérique pour ramener le nul respectivement de Fribourg (0-0) et Dusseldorf (1-1). Réduit à dix dès la 35e minute, le club hanséatique a livré une partie courageuse pour obtenir un point important, une semaine après la râclée à domicile face au Bayern (3-0).