Le Bayern tenu en échec à Nuremberg
© Getty Images

Le Bayern Munich, avec une équipe remaniée, a concédé samedi son premier nul de la saison (1-1) dans le derby bavarois à Nuremberg (1-1), incapable de s'imposer face à un adversaire pourtant réduit à dix dans le dernier quart d'heure, lors de la 12e journée.

Le Bayern porte à huit longueurs son avance sur Schalke, dominé à Leverkusen (2-0) et qui conserve sa place de dauphin à la différence de buts avec Francfort, facile vainqueur d'Augsbourg (4-2).

Dortmund pointe à une longueur du podium après sa victoire sur Fürth (3-1) mais avec toujours une seule unité d'avance sur Leverkusen.

SURPRISE. Robben blessé, Ribéry ménagé, le coach Heynckes avait décidé de faire tourner en débutant sans Martinez, Lahm et Badstuber. Et le résultat ne fut pas convaincant du tout. Mis à l'abri par un but de Mandzukic (9e de la saison) dès la 3e minute, le Bayern est apparu très brouillon et a semblé se reposer sur ses lauriers au terme d'une première période terne. Et 50 secondes après la reprise, Nuremberg profitait d'un ballon perdu par Tymoschuk pour créer la surprise grâce à l'ancien Munichois Feulner, dont la frappe flottante trompait Neuer pour la 5e fois seulement cette saison. 


Ni les changements (entrées de Martinez, Lahm, Pizarro) ni la supériorité numérique après l'expulsion de Gebahrt (76e) ne semblaient vraiment inspirer ce Bayern face au mur défensif de locaux héroiques. Le Bayern a manqué l'occasion de porter à huit le record de victoires de rang à l'extérieur, et devra montrer un tout autre visage mardi à Valence en C1. Nuremberg s'est offert un point précieux dans sa lutte en bas de tableau (14e).

SUPER MARIO. Si Lewandowski a réussi un doublé (3, 15), c'est Mario Götze qui a fait une fois de plus étalage de sa classe mondiale lors du succès de Dortmund sur Fürth (3-1). Un premier slalom pour offrir le premier but à l'artilleur polonais, puis une échappée au terme de laquelle "Super Mario" s'est permis, avec beaucoup de sang-froid, de crocheter le gardien et un défenseur pour inscrire son 4e but de la saison dans la cage vide (42). 

Un bonheur qu'il est allé partager avec son pote Reus, ménagé sur le banc. La troupe de Klopp, qui a récupéré Blaszczykowski au milieu, a signé sa deuxième victoire de rang, une première cette saison. De bon augure avant le déplacement à l'Ajax Amsterdam mercredi, pour tenter d'y décrocher son billet pour les 8e de finales de C1.

FRANCFORT PERSISTE. Une semaine après la leçon reçue à Munich (2-0), l'Eintracht a profité de la visite d'un adversaire bavarois plus faible, Augsbourg la lanterne rouge, pour inscrire sa 7e victoire de la saison. Francfort reste collé aux basques de Schalke en assurant sa 3e place, et Alex Meier, auteur d'un doublé (52, 75 s.p.), rejoint le Croate Mandzukic en tête du classement des buteurs avec 9 unités.