Guardiola le Catalan passe au chapitre international
© Getty Images

Pep Guardiola, entraîneur parmi les plus titrés du monde après ses quatre années passées à la tête du FC Barcelone, devra montrer au Bayern Munich à partir de la saison 2013-2014 que sa philosophie de jeu est également transposable à d'autres clubs que le Barça.

Alors qu'il avait choisi de prendre une année sabbatique à New York après sa carrière en Blaugrana, couronnée de 14 titres entre 2008 et 2012, Guardiola a ainsi choisi de replonger dans le grand bain du football. Ouvrant cette fois-ci, pour lui le Catalan né à Santpedor, une page internationale.

A 41 ans, l'ancien coach entré dans la légende du club catalan en gagnant une Ligue des Champions en tant que joueur et deux en tant qu'entraîneur, n'avait jamais fait mystère de sa volonté de reprendre les commandes d'un club.

Après sa campagne émaillée de victoires au Barça, il avait simplement indiqué vouloir "se ressourcer" pendant un an, en profitant de sa famille et de ses trois enfants.

Maintenant que l'entraîneur a donné son feu vert à une aventure en Bavière, la question est désormais de savoir si la "méthode Guardiola", idéale au Barça où l'ancien milieu de terrain catalan s'était coulé dans le moule de son père spirituel Johan Cruyff, fonctionne également à l'étranger.

Objectif Ligue des champions
Sur le papier, Guardiola semble en tout cas loin d'être démuni: pétri de culture tactique, il devrait pouvoir imposer sa vision du jeu dans n'importe quelle institution. Très à l'aise en anglais comme en italien, après des passages à Brescia et la Roma, le Catalan semble également de taille à se défendre sur le plan de la communication.

Reste à savoir s'il saura répondre tout de suite aux attentes - forcément élevées - placées en lui, dans un club qui n'apprécie généralement que très moyennement de ne pas amortir ses investissements.

Jamais aussi inspiré que lorsqu'il est engagé dans un bras de fer frontal, Guardiola regrettera peut-être aussi les passes d'armes avec son alter ego du Real Madrid, Mourinho. Dans la Bundesliga assez polissée, il se pourrait en effet qu'il manque d'un opposant aussi corrosif que le Portugais, à moins qu'il ne le trouve dans le fort caractère de l'entraîneur de Dortmund, Jürgen Klopp.

Sachant que l'objectif principal reste évidemment la Ligue des Champions, que le Bayern poursuit désormais depuis 2001. Une compétition dans laquelle Guardiola recroisera aussi peut-être la route du FC Barcelone, pour un affrontement fraternel avec son compagnon de toujours, Tito Vilanova, avec qui il a remporté l'essentiel de ses succès.