Del Piero huit fois centenaire
© Getty Images

Héritier naturel de Michel Platini et Roberto Baggio à la Juventus de Turin, meilleur buteur de l'histoire de la Vieille Dame, Alessandro Del Piero est un de ces monuments du football italien sur lesquels les ans n'ont aucune prise. A 37 ans, il vient en effet de fêter en Australie ce dimanche 28 octobre par un but son 800ème match comme professionnel en l’espace de 20 ans.

Del Piero, tout comme son ancien rival de l’AS Rome Francesco Totti, est un "fuori classe", un joueur hors normes, capable d'éclairer la plus terne des rencontres sur un éclair de génie. Son ancien président Giovanni Agnelli l'avait affectueusement surnommé Pinturicchio, en comparant les trajectoires des frappes du joueur aux coups de pinceau du peintre italien du XVème siècle, mais aussi parce que le peintre était l'apprenti de Raphaël, tout comme Del Piero faisait figure d'apprenti de Baggio. Quelques années après, l'élève dépassait le maître...

FIFA.com vous invite à un voyage dans l'univers d'Alessandro Del Piero à travers les dix principales dates de sa carrière.

12 septembre 1993
Originaire de Vénétie, Del Piero est repéré par la Juventus par l'intermédiaire de Franco Causio alors qu'il évolue en Serie B avec Padoue. Passé professionnel à près de 20 ans, il fait ses débuts dans le club de ses rêves contre Foggia (1:1) et marque son premier but une semaine plus tard contre la Reggiana. C'est le début d'un flirt de 19 ans avec la Vieille Dame dont il va défendre les couleurs à 705 reprises dont 478 fois en Serie A (188 buts) et 35 en Serie B (20 buts) pour lui offrir notamment six titres de champions.

14 mars 1995
Il inscrit son premier but européen en Coupe UEFA contre l'Eintracht Francfort (3:0) et ne peut que sauver l'honneur le 28 mai 1997 en finale de la Ligue des champions de l’UEFA contre le Borussia Dortmund (1:3). En quatre finales européennes, il ne va remporter que celle de 1996 à Rome contre l'Ajax Amsterdam (1:1, 4:2 t.a.b) sans parler de la Coupe Intercontinentale de 1996 et la Supercoupe de l'UEFA, toujours la même année.

25 mars 1995
Del Piero ne cesse de monter en puissance et fait logiquement ses débuts avec la Nazionale contre l'Estonie (4:1) dans un match de qualification pour l'UEFA EURO 1996. Il va devoir attendre sa septième sélection le 15 novembre 1995 contre la Lituanie (4:0) pour inscrire son premier but. L’attaquant va totaliser 91 sélections entre 1995 et 2008 et égaler la performance de Roberto Baggio avec 27 buts.

8 novembre 1998
Lors d'un match de Serie A contre l'Udinese, il est grièvement blessé au genou et va rester éloigné des terrains pendant neuf mois. Il loupe ainsi les qualifications pour l'UEFA EURO 2000 qu'il disputera sans avoir totalement récupéré. Mais il va quand même réussir à revenir au sommet.

10 janvier 2006
Del Piero dépasse Giampiero Boniperti comme meilleur artificier du club en inscrivant le 183ème but de sa carrière bianconera toutes compétitions confondues. Il finira meilleur buteur de tous les temps de la Juventus avec 289 buts, terminera meilleur buteur de son club à neuf reprises et quatre fois capo cannoniere de Serie A.

4 juillet 2006
D'une frappe dans la lucarne, il marque le but du 2:0 contre l'Allemagne en demi-finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™. Cinq jours plus tard en finale, il inscrit son tir au but prenant ainsi sa revanche sur le gardien français Fabien Barthez qui l’avait dominé dans deux duels lors de la finale de l'UEFA EURO 2000.

6 avril 2008
Il bat le record de Gaetano Scirea, auteur de 552 apparitions sous le maillot de la Juve. Il va finalement totaliser 18 titres avec le club de son cœur en 48 363 minutes pour une stupéfiante moyenne sur la longévité de 0,41 buts par match.

10 septembre 2008
Il dispute contre la Géorgie son 91ème et dernier match sous le maillot azzurro. Il aura disputé 34 matches amicaux (10 buts), 19 matches de qualification pour des UEFA EUROS (8), 14 rencontres de qualifications les Coupes du Monde de la FIFA™ 1998, 2002 et 2006 (6), 13 matches de championnats d'Europe (1) et 12 matches de phase finale de Coupe du Monde (2). Il comptabilise un seul titre en 2006 et une moyenne de 0,30 but par match.

13 mai 2012
Pour son dernier match avec la Juventus contre l'Atalanta (3:1) il inscrit son dernier but permettant à son club de terminer champion et invaincu. A sa sortie, il a droit à une standing ovation de plus de dix minutes.

28 octobre 2012
Pinturicchio inscrit son troisième but en quatre rencontres avec le FC Sydney face à Perth Glory (2:1) à l'occasion de son 800ème match professionnel : 705 avec la Juventus, 91 avec la Nazionale et 4 avec Sydney. Si l'on comptabilise ses 14 matches comme stagiaire à Padoue, ses 4 rencontres avec les équipes de jeunes de la Juve et  les 11 matches avec l'équipe d'Italie U-21 alors qu’il n’avait pas encore un statut professionnel, il a en fait disputé 829 matches. Et l’histoire n’est pas encore terminée...