La Juve poussive, Balotelli jouissif
© Getty Images

La Juventus Turin s'est imposée au Chievo Vérone (2-1) et a timidement repris sa marche en avant lors de la 23e journée du Championnat d'Italie, marquée par le retour tonitruant de Mario Balotelli, auteur d'un doublé avec l'AC Milan contre l'Udinese (2-1).

TIMIDE JUVENTUS. La "Vieille Dame" se contentera de cette victoire (2-1) poussive sur le terrain du Chievo Vérone acquise en première période avec deux buts d'Alessandro Matri et Stéphane Lichtsteiner. Nicolas Anelka, recruté la semaine dernière, n'est pas entré en jeu. Les Turinois conservent 3 points d'avance sur Naples (2e), qui s'est imposé samedi face à Catane (2-0), et creusent l'écart sur la Lazio (3e à 9 pts), qui s'est inclinée sur la pelouse du Genoa (3-2) après une vaine remontée au score. 

Surtout, la Juve espère avoir enfin lancé son année 2013 jusqu'ici marquée par une défaite et un nul à domicile face à la Sampdoria (2-1) et au Genoa (1-1) et une élimination en demi-finale de la Coupe d'Italie face à la Lazio. Réponse samedi prochain contre la Fiorentina, un des rivaux historiques des Bianconeri. En attendant, les Florentins ont renoué avec le succès face à Parme (2-0), après quatre matches sans victoire. Auteur du deuxième but, Jovetic a retrouvé le chemin des filets délaissés depuis le 22 décembre à Palerme.

ENTRÉE FRACASSANTE DE BALOTELLI. Un conte des 1001 nuits. Mille et un jour après son dernier match à San Siro (avec l'Inter), Mario Balotelli, grande star du mercato italien, a parfaitement réussi son retour, mais sous le maillot du Milan. Son doublé a permis de battre l'Udinese (2-1) et, pour que la chute soit parfaite, de rejoindre à la 4e place l'Inter, son club formateur qui s'estime trahi. "Super Mario" a ouvert le score d'une demi-volée du gauche (25e), mais ses débuts réussis étaient gâchés par l'égalisation de Giampiero Pinzi (55e) et les parades de Daniele Padelli dans les buts frioulans. 

Le scénario est devenu renversant dans le temps additionnel quand Stephan El Shaarawy, déjà auteur de la passe décisive pour Balotelli, obtenait un penalty. L'exercice des 11 m, Balotelli ne le rate jamais, et il a offert la victoire à ses nouvelles couleurs (90+4) dans une immense clameur. Balotelli est revenu !

L'INTER EN CRISE. La crise est déclarée à l'Inter Milan, lourdement battue chez la lanterne rouge, Sienne (3-1). L'entrée à la pause du jeune (18 ans) Mateo Kovacic, acheté au Dinamo Zagreb et attendu comme un Messi, n'a rien changé. Les hommes d'Andrea Stramaccioni, qui restaient sur deux matches nuls face au Torino et à l'AS Rome, n'ont plus gagné depuis le 13 janvier face à Pescara. 

Soit une victoire lors des sept dernières rencontres. L'Inter reste à trois longueurs de la troisième place, à la faveur de la défaite de la Lazio, mais voit revenir le Milan et ne compte plus qu'un point d'avance sur la concurrence menée par la Fiorentina (5e).