Messi et C. Ronaldo, duel de penalties
© Getty Images

Avec un penalty chacun, Lionel Messi a marqué pour la première fois contre une équipe entraînée par Jose Mourinho, et Cristiano Ronaldo a inscrit son premier but face au Barça, samedi lors du clasico Real Madrid-Barcelone (1-1) de la 31e journée du Championnat d'Espagne.

Les deux vedettes poursuivent leur saison roborative: Messi a atteint la barre des 30 buts en Liga (49 buts en 48 matches toutes compétitions confondues), talonné par CR7 avec 29 réalisations (41 buts en 46 matches toutes compétitions confondues).

Messi a dû beaucoup décrocher pour éviter le marquage de Pepe, et peu de ballons lui sont parvenus, le Barça ayant eu le ballon mais du mal à le transmettre à ses attaquants. Ronaldo a lui été gêné par Adriano et sa vitesse.

Messi avait disputé huit matches contre des équipes entraînées par Jose Mourinho (Chelsea, Inter et Real), et jamais il n'était parvenu jusque-là à trouver la faille. Y compris lors de la "manita" (petite main) infligée lors du Barça-Real de novembre dernier (5-0).

Deux penalties, deux premières
Ce mutisme devant le charismatique technicien portugais relève désormais du passé. A la 52e minute, Villa s'enfonce dans la surface madrilène, Albiol lui prend le cou en écharpe avant de s'appuyer sur lui. Carton rouge, penalty. Messi prend le ballon et il marque d'un tir axial à mi-hauteur (53e).

Hormis le penalty, Messi a perdu un face-à-face avec Casillas (19e), puis accéléré en contournant la défense avant, excentré côté gauche, de tirer sur le même Casillas (44e). Mais il en est désormais à huit buts en dix matches contre le Real.

Ronaldo, lui, a enfin trouvé la faille contre le Barça, pour son septième match (avec Manchester United et le Real). Il a fallu que Dani Alves fauche Marcelo pour que l'attaquant portugais batte Valdés, d'un tir à droite prenant le gardien catalan à contre-pied (82e).

Cristiano Ronaldo s'est créé les occasions les plus nettes. Après un coup franc sans problème pour Valdés (10e), il place une tête au-dessus de la barre sur un corner (23e) et une autre sauvée par Adriano sur sa ligne (45e). Il se retrouve aussi seul dans la surface plein axe mais pousse trop son ballon (34e). En seconde période, il trouve même le poteau droit de Valdés sur un nouveau coup franc (50e).