Le Real affirme son autorité sur son voisin
© AFP

Le Real Madrid, qui s'est imposé en costaud (2-0) à Bernabeu face à l'Atletico Madrid, conserve sa 3e au classement, revenant ainsi à 5 points de leur adversaire du jour, mais se trouve toujours à 11 points d'un FC Barcelone leader et facile vainqueur de Bilbao (5-1) samedi au Camp-Nou, pour la 14e journée du championnat d'Espagne.

Dans un match équilibré en première période, mais clairement à l'avantage du Real ensuite, les Merengue auront su tirer leur épingle du jeu grâce à un coup franc de 25 mètres magistralement exécuté par Ronaldo (15) avant de creuser l'écart par Özil (66). Les hommes de Mourinho, dans une situation délicate avant ce match, s'évitent ainsi une crise qui aurait été garantie en cas de défaite.

Ronaldo, qui était resté muet depuis la victoire des Madrilènes sur le terrain de Levante (2-1) a été l'un des seuls vrais animateurs- avec Benzema- d'un derby crispé.

Après avoir ouvert le score, le Portugais aurait même pu faire coup double sur un nouveau coup franc (75) ou sur un contre mené tambour battant (78), mais par deux fois il trouvait les montants. A défaut, l'ailier du Real se muait ensuite en passeur décisif, offrant à Özil l'occasion de mettre le Real à l'abri. L'Allemand ne laissait pas passer sa chance d'une belle volée du gauche (66).

Quant aux joueurs de l'Atlético, ils ne seront jamais vraiment parvenus à développer leur jeu face à un pressing élevé du Real au milieu, Falcao étant par ailleurs bien muselé par Sergio Ramos. La seule véritable occasion du "Tigre" était ainsi une tête au premier poteau sur un centre venu de la droite, toutefois bien détournée par Casillas (13).