Le Barça ouvre un gouffre sur ses poursuivants
© AFP

Le FC Barcelone s'est imposé en costaud (4-1) à l'Atletico dimanche, avec un inévitable doublé de Messi, frappant ainsi un grand coup en Liga où ils devancent désormais leur victime du soir de 9 points et de 13 le Real Madrid, accroché par l'Espanyol (2-2), lors de la 16e journée du championnat.

L'Atlético avait pourtant pris l'initiative en début de match, et, dans le le mano a mano entre Messi et Falcao, c'est le "Tigre" qui marquait les premiers points. Le Colombien s'était déjà signalé par deux actions de classe, dont une tête sur le poteau (9), quand la troisième a été la bonne. Bien servi par Diego Costa, il prenait de vitesse un Puyol en grandes difficultés et effaçait Valdes d'une pichenette "à la Messi" (31).

Sonné, le Barça semblait alors dépassé, sans idées. C'était sans compter sur "l'électrochoc Adriano" qui, en égalisant par une frappe venue d'ailleurs en pleine lucarne droite de Courtois, réanimait les siens (36). Comme par magie, le Barça retrouvait alors ses automatismes, et Busquets donnait l'avantage aux siens juste avant la pause (45+1).

Ayant repris le dessus, les Catalans pouvaient dès lors dérouler face à un Atlético amoindri en outre par la blessure de son arrière gauche brésilien Filipe Luis. Un Messi retrouvé s'invitait lui aussi au festin, transperçant d'abord Courtois d'une frappe du gauche (57) avant de profiter subtilement d'une erreur de Godin (88).

Ce nouveau doublé de l'Argentin porte son score personnel à 90 buts en 2012, et l'installe en favori pour l'élection au Ballon d'Or en janvier.