Malaga surpris, Levante inflexible
© AFP

Malaga s'est fait surprendre (1-0) sur le terrain de La Corogne, samedi, les Andalous marquant ainsi le pas au classement mais parvenant tout de même à préserver leur 4e place, lors de la 18e journée du Championnat d'Espagne.

SURSAUT ET SURPRISE. Le nouvel entraîneur du Deportivo La Corogne, Domingos Paciencia, nommé à la trêve à la place de José Luis Oltra, ne pouvait rêver mieux pour ses débuts: le Portugais, ancien coach du Sporting Portugal, s'est offert le scalp de Malaga, sensation de la phase de poules de la Ligue des champions et actuel 4e de la Liga.

Et la victoire des Galiciens est amplement méritée: tout au long du match, les locaux se sont procuré les occasions les plus dangereuses, Malaga manquant de son côté du rythme qui lui avait permis de faire tomber le Real Madrid (3-2) avant la trêve.

Les Galiciens, autrement plus inventifs que leurs adversaires, avaient déjà été à deux doigts d'ouvrir le score en première période, quand un coup franc de Pizzi avait fait trembler le poteau droit de Caballero (32).

Cette obstination finissait par payer après la pause, Pizzi inscrivant du gauche le but vainqueur (57). Malaga avait ensuite beau se réveiller, cela n'y changeait rien: le Deportivo tenait sa victoire, laissant en prime sa place de lanterne rouge à Osasuna, battu par le FC Séville à Pizjuan (1-0) grâce à un but de Spahic.

LE BONHEUR DES UNS... Levante, toujours 6e, poursuit imperturbablement sa marche en avant, au grand désespoir de l'Athletic Bilbao, défait (3-1) samedi sur le terrain des "Granotas" et désormais 14e.

Les choses avaient pourtant commencé de manière idéale pour les visiteurs, Aduriz ouvrant le score de la tête dès la 6e minute.

Mais les hommes de Bielsa ont ensuite une nouvelle fois perdu le fil du match. Après l'égalisation des locaux signée Lell (26), l'exclusion du jeune Français Laporte a encore compliqué la situation pour les Basques. Iborra, très réaliste, enfonçait le clou dans la foulée (45) et El Zhar (69) couronnait le tout d'une belle frappe aux 20 mètres.

REGAIN DE FORME. Valence, confronté prochainement au Paris SG en 8e de finale de la Ligue des champions, a confirmé son regain de forme en ce début d'année 2013. Les protégés de l'entraîneur Ernesto Valverde, qui a pris les rênes de l'équipe début décembre, sont allés chercher les trois points sur le terrain de Grenade (2-1).

Les Valenciens ont certes été servis par un scénario favorable --l'exclusion de Mikel Rico pour un deuxième carton jaune dès la 34e minute--, mais ils ont aussi su surmonter une entame de deuxième période complètement manquée qui avait vu les Andalous ouvrir le score par Angulo (50).

Mais Valence s'est tiré de ce mauvais pas grâce à un excellent Piatti. L'ailier argentin a d'abord déposé le ballon sur la tête de Jonas sur un corner (60) pour l'égalisation, avant de convertir en but un centre de Soldado (82).