Messi a toujours faim, Ronaldo rassembleur
© Getty Images

Lionel Messi, Ballon d'or 2012 pour la 4e année consécutive, a toujours soif de titres en 2013, de mauvais augure pour Malaga, adversaire du FC Barcelone dimanche lors de la 19e journée du Championnat d'Espagne, Cristiano Ronaldo prônant, lui, le rassemblement au Real Madrid autour de José Mourinho.

SENIOR PLUS
"Mon but est toujours de m'améliorer et ne pas me contenter de ce j'ai déjà. Le titre n'est pas encore acquis et nous devons continuer à rester concentrés et à ne pas faire d'erreurs. Evidemment, j'aurais aimé gagner plus de titres l'an passé!" Lionel Messi n'en est pas à un record près ! 91 buts en année civile, record de Gerd Müller (85 depuis 1972) explosé. Quatrième Ballon d'or de rang depuis lundi, du jamais vu.

Il est vrai que, après avoir été champion d'Europe et d'Espagne, Messi et le Barça n'ont remporté "que" la Coupe du Roi la saison passée, alors que l'ennemi historique du Real Madrid a fait main basse sur la Liga.

L'attaquant Javier Saviola, un ancien du Barça, sait que Malaga doit s'attendre à souffrir, estimant qu'un nul serait déjà un "bon" résultat. "Ce sera très spécial pour moi. Ils ont une équipe très forte et très technique. Mais nous irons sur le terrain pour gagner", a quand même avancé Saviola.

SENIOR RASSEMBLEUR
Devancé une nouvelle fois par Messi pour la récompense suprême, et certainement pour le titre de champion d'Espagne 2013 (le Real, 3e, compte 16 points de retard sur le Barça), Cristiano Ronaldo a sonné le rappel autour de l'entraîneur José Mourinho.

"L'entraîneur va rester, c'est évident, et il faut l'encourager. Il fait tout ce qu'il peut pour que nous gagnions. Evidemment, certaines personnes peuvent ne pas être contentes parfois, mais il faut tout de même nous encourager, pas nous critiquer", a martelé Cristiano Ronaldo après le 8e de finale retour de la Coupe du Roi devant Celta Vigo (4-0 dont un triplé de l'attaquant portugais).

Et même l'emblématique gardien Iker Casillas, que Mourinho a osé mettre sur le banc des remplacements par deux fois, source de ressentiments d'une partie du public de Santiago-Bernabeu, a apporté sa contribution à l'édifice "solidarité". "Cela ne m'a pas du tout gêné que Mourinho dise que j'étais trop dans le confort. Je dois m'entraîner plus dur encore pour retrouver sa confiance. C'est vrai que nos performances ne sont pas aussi bonnes que la saison dernière. Il est peut-être trop tard pour rattraper les points perdus, mais nous sommes obligés d'essayer", a renchéri le capitaine madrilène.

"L'année qui vient est encore longue. Il reste encore la Coupe et la Ligue des champions. Je suis sûr que nous pouvons aller chercher quelque chose", a lancé Ronaldo, auteur de cinq des neuf buts madrilènes, depuis le début de l'année.

La lanterne rouge Osasuna a des soucis à se faire samedi...

Programme de la 19e journée

Vendredi
Athletic Bilbao - Rayo Vallecano 1 - 2

Samedi
(15h00 GMT) Valladolid - Majorque
(17h00 GMT) Espanyol Barcelone - Celta Vigo
(19h00 GMT) Osasuna - Real Madrid
(21h00 GMT) Valence CF - FC Séville

Dimanche
(11h00 GMT) Betis Séville - Levante
(16h00 GMT) Real Sociedad - Deportivo La Corogne
(18h00 GMT) Atletico Madrid - Real Saragosse
(20h00 GMT) Malaga - FC Barcelone

Lundi
(19h00 GMT) Getafe - Grenade