Barça - Vilanova se met à la place de Mourinho
© AFP

L'entraîneur du FC Barcelone Tito Vilanova a jugé mardi que si son équipe accusait 18 points de retard sur le Real Madrid, comme les Merengue les accusent actuellement sur le club catalan, en Championnat d'Espagne, il ne serait "sans doute" plus à la tête du Barça.

"Si la situation était inversée, je ne serais sans doute pas là pour répondre aux questions", a ironisé Tito Vilanova en conférence de presse, laissant entendre par là que la direction du Real Madrid faisait preuve d'un certaine indulgence envers son entraîneur José Mourinho.

Le technicien des Blaugrana a ensuite rappelé que le Championnat, où le Barça caracole en tête avec 11 points d'avaNce sur l'Atletico et donc 18 sur le Real, n'était pas encore joué.

"Mathématiquement, tout est encore possible. Le Real peut très bien gagner tous ses matches lors de la phase retour et nous perdre des points en cours de route. Et puis, avec les tours de Ligue des champions et de Coupe qui vont venir, nous allons courir plusieurs lièvres à la fois", a mis en garde Vilanova.

Dans l'immédiat, le FC Barcelone pense à la Coupe du Roi et à son quart de finale aller au Camp Nou mercredi contre Malaga, que les Blaugrana viennent de battre dimanche (3-1) en Championnat.